L'info régionale

Réseaux sociaux

La CR 10-FIDDA fait adopter 4 motions à la Chambre d’agriculture !

La CR 10-FIDDA fait adopter 4 motions à la Chambre d’agriculture !

La CR10 -FIDDA est à nouveau montée au créneau pour défendre les agriculteurs, le 15 mars 2022, lors de la dernière session des Chambres d’agriculture de l’Aube et de la Haute-Marne. Son président, Christophe Sichnknecht, a obtenu le vote et l’adoption de pas moins de 4 motions.

Des avancées dans de nombreux domaines

La première portait sur le GNR dont le prix a fortement augmenté et dont la disponibilité est de plus en plus restreinte. Il a été demandé de fixer le prix à un montant juste et d’assurer un approvisionnement suffisant pour les agriculteurs.

La deuxième motion portait sur la BCAE 8 (Bonnes Conditions Agro Environnementales) inscrite dans le nouveau Plan stratégique national (PSN) 2023-2027. Cette version comporte une obligation d’élément non-productible sur chaque exploitation agricole. Dans un contexte de risque de famine mondiale, nous avons demandé la suppression de cette conditionnalité pour les aides PAC.

La troisième motion concernait l’assurance récolte et le PPF azoté dont le calcul du rendement moyen est trop discriminant. C’est pourquoi il est a été demandé de réviser la méthode de ce calcul.

Enfin, la dernière motion consistait à demander un assouplissement des modalités administratives concernant la prise en charge des dossiers assurances récoltes.

Les représentants de la Chambre d’agriculture ont fait le choix de donner raison à la CR 10-FIDDA en adoptant l’ensemble des motions proposées.

 

Des débats sur des sujets primordiaux

Participants à la session chambre du 15 mars 2022

Lors de cette session, de nombreux sujets ont pu être abordés concernant le fonctionnement de l’agriculture dans le secteur Aube/ Haute-Marne. Ainsi, Christophe Sichnknecht a pu revenir sur la définition des zones intermédiaires du barois. Le sud de l’Aube fait face à de grandes difficultés et demande, depuis plusieurs années, à entrer en zone intermédiaire. Cette demande n’a jamais été accordée. Pour la CR 10, il est urgent de revenir sur cette décision afin de renforcer le dynamisme de ce territoire.

Il a aussi été question des producteurs de Brie de Meaux. Leur cahier des charges indique que les exploitations qui n’ont pas accès à un pâturage suffisant doivent utiliser, pour l’alimentation de leurs bovins, de la pulpe de betteraves contenant 30 % de matières sèches. Pour les 90 producteurs présents dans le secteur, cela représente 8000 Tonnes qui ne représentent même pas 1 % de la production de l’usine d’Arcys sur Aube de Cristal Union. Cependant, celle-ci refuse de vendre sa pulpe aux éleveurs alors que 20 % de sa production va dans les méthaniseurs. Pour la CR 10, il est inadmissible que les décisions de Cristal Union amène à la mise à mal d’une filière agricole et demande une reconsidération de Cristal Union sur ce dossier. D’autant plus qu’il semble qu’elle souhaite stopper la livraison de pulpe de betteraves à 4 usines de déshydratation, piliers de l’alimentation animale en pulpe de betteraves.

Des points non évoqués

Alors que suite à cette session chambre, certains élus de la chambre d’agriculture rencontraient des représentants du Grand Est, aucune communication n’avait été réalisé pour cette rencontre lors de la session chambre d’agriculture. La Coordination Rurale de l’aube-FIDDA déplore cette volonté de cacher cette rencontre alors que des dossiers importants avaient été évoqués lors de cette session chambre d’agriculture.

Tout représentant à la chambre aurait du être informé de cette rencontre et aurait du avoir le droit à la parole !

Au final, la session fut riche en succès, mais aussi en débats, avec de nombreuses questions cruciales pour notre agriculture locale qui ont été soulevées par le président de la CR 10. La journée, cependant, s’est achevée, sur une note plus douce avec une dégustation des productions locales.