L'info régionale

Réseaux sociaux

La CR 08 et la CR 10 alertent leurs nouvelles sénatrices sur les enjeux agricoles

sénat

La CR 08 et la CR 10 alertent leurs nouvelles sénatrices sur les enjeux agricoles

Ce jeudi 8 octobre, les Coordination Rurale des Ardennes et de l’Aube ont adressé un courrier à leur nouvelle sénatrice, Else Joseph pour le département des Ardennes et Vanina Paoli-Gagin pour celui de l’Aube, d’une part afin de les féliciter de leur élection, et d’autre part pour les sensibiliser sur trois enjeux majeurs de l’agriculture.

En effet, les sénateurs auront à légiférer sur trois sujets agricoles dans les prochains mois.

Le CETA, une menace pour notre souveraineté alimentaire

Tout d’abord se posera la question de la ratification du CETA, traité de libre-échange appliqué provisoirement depuis 2017. Il est urgent de demander une suspension de ce traité de libre-échange qui conduit à une concurrence déloyale. En effet, les productions de ce pays ne sont pas soumises à nos normes et à notre réglementation, alors que nos agriculteurs s’efforcent de les respecter. Par ailleurs, le confinement a bien montré l’importance de reconquérir notre souveraineté alimentaire, grandement fragilisée par cet accord de libre-échange.

Mettre fin à la sur-transposition des normes européennes

Au-delà du marché mondial, il est aussi urgent de réguler la concurrence dans le marché européen. En effet, la Coordination Rurale demande à ce que cesse la sur-transposition des normes européennes sur les normes françaises qui pèse sur notre compétitivité. La Coordination Rurale souhaite aussi que lorsque des dérogations ou exceptions à certaines dispositions sont possibles, elles soient mises en place pour améliorer la qualité du cadre de travail des agriculteurs.

Protéger le foncier agricole

Enfin, la CR milite pour voir émerger une nouvelle loi foncière ambitieuse qui permettra enfin de protéger efficacement les terres agricoles face à l’artificialisation. La mise en place de zones agricoles protégées permettrait de sauvegarder notre foncier agricole, là encore indispensable à notre souveraineté alimentaire.

La CR 08 et la CR 10 restent à la disposition des nouvelles sénatrices afin de les rencontrer pour évoquer ces enjeux, ainsi que pour échanger sur les autres problématiques du monde agricole.