L'info régionale

Réseaux sociaux

La Coordination Rurale sur tous les fronts pour le premier jour de la Foire de Châlons

élus CR Vendredi foire de chalons

La Coordination Rurale sur tous les fronts pour le premier jour de la Foire de Châlons

Le vendredi 3 septembre, pour le premier jour de foire, Damien Brunelle, vice-président de la CR nationale et président de France grandes cultures (FGC), Christophe Sichnknecht, président de la CR 10-FIDDA, Franck Charpentier, président de la CR 51 et Arnaud Buat, président de la CR 52 étaient présents pour aller à la rencontre des représentants politiques et agricoles.

Rencontres avec des représentants de la filière betterave sur les néonicotinoïdes (NNI), dossier Adama, cotisations syndicales pour les organismes stockeurs et intégration à l’Association Interprofessionnelle de la Betterave et du Sucre (AIBS)

Christophe Sichnknecht ainsi que Damien Brunelle ont été à la rencontre d’Olivier de Bohan, président de la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB). Damien Burnelle a ainsi pu réitérer la demande de longue date de la Coordination Rurale d’intégrer l’AIBS. De plus, la question de pouvoir afficher sur le site de Cristal Union la cotisation syndicale de la FGC qu’il est possible de mettre en place auprès de son OS a été soulevée.

Des échanges plus généraux ont eu lieu sur le devenir de la filière sucrière française et, plus précisément, sur la réintroduction des NNI ainsi que l’après NNI qui commence doucement à se dessiner. Le dossier Adama et l’indemnisation des betteraviers concernés, qui est l’enjeu majeur de la filière actuellement, ont bien sûr été abordés. Ces enjeux ont aussi été la base d’échanges avec le directeur relation adhérent et le directeur de production de Tereos, présents sur la foire ce jour-là. La Coordination Rurale veut, par cette occasion, montrer qu’elle est un acteur du devenir de la filière betteravière.

Demande de prix rémunérateur auprès du ministre de l’Agriculture et définition de la souveraineté alimentaire

La Coordination Rurale a été à la rencontre du ministre de l’Agriculture et a participé à un débat sur le futur du monde agricole. Ce débat fut l’occasion de revenir sur les revendications de la Coordination Rurale, notamment la nécessité d’un prix rémunérateur pour qu’enfin les agriculteurs puissent vivre de leur métier dignement. Cette construction d’un prix rémunérateur doit se faire dans une reconquête de notre souveraineté alimentaire, vitale pour retrouver une juste place de l’agriculture dans notre société. Christophe Sichnknecht a également remis la facture satirique de la CR 10 sur le stockage du carbone que réalisent les agriculteurs par leurs travaux et dont ils ne touchent, pour l’instant, aucun bénéfice.

Julien Denormandie et Christophe Sichnknecht

Julien Denormandie et Christophe Sichnknecht

 

Lors de la table ronde de l’après-midi avec le ministre, il a été évoqué les projets de loi qui touchent directement les agriculteurs et qui sont aujourd’hui en discussion, comme la Loi EGAlim 2 ou encore le projet de loi sur la rémunération des agriculteurs portés par le député Grégory Besson-Moreau.

Retour sur la mutualisation des chambres d’agriculture de l’Aube et de la Haute-Marne

Arnaud Buat, Christophe Sichnknecht et Franck Charpentier ont pu accueillir sur le stand de la Coordination Rurale le directeur de la chambre d’agriculture de l’Aube (10) et de la Haute-Marne (52) ainsi que leurs présidents respectifs, Monsieur Alain Boulard et Monsieur Marc Poulot. Une discussion a pu être tenue sur la mutualisation en cours entre les deux chambres d’agricultures ainsi que sur l’organisation et la gestion des sept territoires dont les chambres s’occuperont. Il a été rappelé qu’une inauguration, à laquelle assistera la CR, de la chambre d’agriculture de Haute-Marne par le ministre de l’Agriculture aura lieu en novembre.

De nombreux autres représentants politiques ou agricoles rencontrés lors de cette journée

Damien Brunelle, Arnaud Buat, Franck Charpentier et Christophe Sichnknecht ont pu aussi profiter de cette journée pour aller à la rencontre de nombreux acteurs du monde agricole comme le directeur de la CGB, présent sur la foire ou encore des responsables de Vivescia. Le but étant de montrer que la Coordination Rurale reste présente sur tous les fronts afin d’assurer la défense du monde agricole. D’autres personnes sont venues sur le stand de la Coordination Rurale comme un chargé de mission de la Coopérative agricole avec qui un débat s’est engagé au sujet de la mission parlementaire que réalise Roland Lescure sur les coopératives agricoles.

Débat sur la loi EGAlim 2 et devenir des zones de non traitement (ZNT)

Le député de l’Aube et porteur du projet de loi EGAlim 2 et du projet de loi sur la rémunération des agriculteurs, Monsieur Grégory Besson-Moreau, est venu à la rencontre de la Coordination Rurale avec son suppléant afin d’échanger sur les actualités agricoles. Ce fut l’occasion de revenir sur l’actualité des ZNT, mais aussi sur la loi EGAlim 2. La même facture que celle du ministre de l’Agriculture lui a été remise.

Grégory Besson-Moreau et Christophe Sichnknecht foire de chalons

Grégory Besson-Moreau et Christophe Sichnknecht

 

Par sa présence à la foire de Châlons, la Coordination Rurale souhaite montrer que, comme toujours, elle reste pleinement active pour défendre les intérêts des agriculteurs sur tous les sujets qui peuvent les concerner. Que ce soit sur les dossiers en cours ou à venir, la Coordination Rurale est là pour relever les défis qui s’imposeront à elle.