L'info régionale

Réseaux sociaux

La Coordination Rurale défend l’accord avec les chasseurs auprès de Bérangère Abba

La Coordination Rurale défend l’accord avec les chasseurs auprès de Bérangère Abba

La CR se félicite de l’accord historique en cours de signature entre les syndicats agricoles et les chasseurs mais demande au ministère de la Transition écologique de ne pas le vider de sa substance.

« L’accord en cours entre agriculteurs et chasseurs est historique ! affirme Lydie Deneuville présidente de la section dégâts de gibier de la Coordination Rurale. Pour la première fois, tous les acteurs concernés se sont réunis pour travailler sereinement et proposer un accord constructif qui acte un objectif fort, au plan national de diminution des dégâts causés par le sanglier (en surface détruite pour les principales productions ou en volume pour la vigne). Pour ce faire, chasseurs et agriculteurs se sont accordés sur une boîte à outils comprenant un maximum de moyens de régulation possibles qui seront adaptés au contexte départemental».

La CR, inquiète que des points d’accord soient remis en question par le ministère de la Transition écologique, a jugé important de rappeler certains points à la ministre. Elle a tenu à lui préciser notamment que certains outils controversés allaient faire l’objet de dérogations et qu’il fallait faire confiance aux CDCFS, sous la vigilance des préfets, pour les utiliser à bon escient afin de faire baisser la pression des sangliers.

La CR a également rappelé que les agriculteurs sont victimes des dégâts et qu’il est important d’en réviser le système d’indemnisation et de redonner aux agriculteurs la possibilité de pouvoir se défendre, notamment en cas de contestation des estimations.

Enfin, la CR a demandé à siéger en Commissions Nationales de la chasse et de la faune sauvage (CNCFS) en tant que syndicat représentatif. Elle a également indiqué que certaines Commissions départementales de la chasse et de la faune sauvage (CDCFS) ne respectent pas le pluralisme syndical. La ministre, attentive sur ce dernier point, a promis d’intervenir pour renforcer les principes démocratiques dans ces organismes.