L'info régionale

Réseaux sociaux

Jura : la CR mobilisée sur les dégâts de gibiers qui s’intensifient

dégâts de gibiers

Jura : la CR mobilisée sur les dégâts de gibiers qui s’intensifient

La CR39 est intervenue avec l’appui des nombreuses remontées de terrain d’agriculteurs victimes de dégâts de gibiers. Les secteurs de Mont-Sur-Monnet et Augissey étaient particulièrement concernés.

Le 10 mai 2019 , nous avons alerté la presse au sujet des dégâts de gibiers en nous rendant sur une parcelle touchée à Mont-Sur-Monnet.

Lundi 9 septembre, M. Emmanuel Rizzi, président de la CR39, a rencontré Jean-Luc Iemmolo, directeur de la DDT du Jura.
Mercredi 18 septembre, il a également rencontré Stéphane Lamberger, directeur de la Fédération de Chasse du Jura (FDJC).
Emmanuel a ainsi pu leur remettre en main propre les signatures et témoignages des agriculteurs victimes de dégâts de gibiers.

Le message est passé : la DDT s’engage à contacter les agriculteurs et les chasseurs locaux pour renouer le dialogue.

Lors de la validation des règlements intérieurs des Associations communales de chasse agréées (ACCA) et en accord avec la FDCJ, la DDT supprime systématiquement toute mesure de gestion du sanglier en tant que gibier. Sont notamment concernées :
– les consignes de tir basées sur le sexe ou le poids ;
– la fermeture du sanglier certains jours (en dehors des jours prévus par la réglementation nationale) ;
– l’interdiction de tir du sanglier hors battue.

La FDCJ est consciente d’un problème dans le secteur de Vaudrey. Elle ne retrouve toutefois pas les ennuis de la petite montagne dans ses remontées de terrain. Le technicien va donc lui aussi se déplacer et rencontrer les agriculteurs victimes de dégâts de gibiers.

Quelques rappels de consignes

– Appeler la FDCJ pour signaler chaque dégât ou modification de comportement des sangliers.
– Vérifier avec eux si la constitution d’un dossier de demande de dégâts de gibiers est justifiée. Attention en particulier aux dossiers trop petits pour lesquels l’agriculteur devra payer l’intervention de la personne chargée d’estimer les dégâts.
– Dans la mesure du possible, penser au préventif: la FDCJ finance l’achat de clôtures électriques par les ACCA à 50 %.
– Faire remonter à la CR tout problème rencontré lors de l’estimation des dégâts.
– Être patient, les dossiers acceptés ne peuvent être payés qu’après la conclusion de la commission chargée de fixer les prix qui se réunit 3 fois par an.