L'info régionale

Réseaux sociaux

Interdire l’achat à perte pour les matières premières agricoles : belle intention !

argent

Interdire l’achat à perte pour les matières premières agricoles : belle intention !

La DGCCRF a réuni lundi 17 décembre les différents acteurs des filières pour une concertation sur le projet d’ordonnance. En cas d’achat de matière première agricole à un prix abusivement bas, le vendeur pourrait se retourner contre l’acheteur. Comme premier critère, le juge pourrait apprécier le prix abusivement bas fixé par l’Observatoire de la formation des prix et des marges (OFPM). C’est une avancée notable et un premier pas vers des prix rémunérateurs. Hélas, d’autres critères seront aussi déterminants, à l’image des cotations sur les marchés.

La Coordination Rurale accueille positivement le fait que la DGCCRF souhaite faire entrer les coopératives dans le giron de cette ordonnance alors qu’actuellement, les coopérateurs ne peuvent se retourner contre leurs structures pour contester les prix qu’elles leur proposent.

Voilà de très belles intentions de la part de nos dirigeants !
Hélas, l’interdiction du prix abusivement bas tel qu’il est entendu par l’ordonnance ne protégera en rien les producteurs. Ils demeureront soumis à la main invisible mais sauvage et cruelle d’un marché mondialisé.
En effet, dans un commerce mondialisé les solutions ne peuvent être franco-françaises. C’est au niveau de l’Europe que la France doit pousser ses propositions, et c’est au niveau de l’Europe qu’il faut protéger notre agriculture et sortir l’agriculture des accords de libre-échange.