L'info régionale

Réseaux sociaux

Inauguration de l’antenne de la chambre d’agriculture de la Haute-Marne par le ministre de l’Agriculture : la CR 52 présente pour se faire entendre

Logo CR52

Inauguration de l’antenne de la chambre d’agriculture de la Haute-Marne par le ministre de l’Agriculture : la CR 52 présente pour se faire entendre

Le lundi 6 décembre 2021, le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, ainsi que la secrétaire d’état et anciennement députée de la Haute-Marne, Bérengère Abba, se sont rendus dans le département de la Haute-Marne afin d’inaugurer la nouvelle antenne de la Chambre d’agriculture de la Haute-Marne.

Une occasion pour la CR 52 d’être écoutée

La Coordination Rurale de la Haute-Marne était présente à cet événement et représentée par son président, Arnaud Buat, mais aussi par Dominique Muller et Romain Pasquier, tous les deux membres du Conseil d’Administration. La CR 52 a profité de l’occasion pour réaffirmer le besoin d’un prix rémunérateur par la voix du président :

« Alors que les normes continuent à pleuvoir sur l’agriculture et que les agriculteurs doivent faire face à des flambées des prix concernant l’alimentation animale ainsi que pour les engrais azotés, les politiques nous ont promis des prix rémunérateurs afin de couvrir nos charges et de nous permettre de nous dégager un salaire décent avec le vote de la loi EGAlim en 2019. Force est de constater que nous n’avons toujours pas un prix rémunérateur pour nos productions notamment laitières. Alors que de plus en plus d’élevages laitiers arrêtent définitivement leur activité faute de prix, il est urgent de redonner une valeur à notre travail si longtemps resté sans écoute. »

Suite à la demande de prix rémunérateur, le ministre de l’Agriculture nous a assuré que la loi EGAlim 2 permettra ce prix rémunérateur pour les éleveurs. Plus que de belles idées, la CR 52 attend maintenant des actes et veillera à ce que cette loi permette réellement aux agriculteurs de vivre dignement de leur métier.

Cette journée était aussi tournée vers le projet d’abattoir sur le département. La CR 52 a ré-affirmé ses attentes concernant cet outil.