L'info régionale

Réseaux sociaux

Importations toxiques : pour Lionel Lorente, il est temps d’y mettre un terme !

importations

Importations toxiques : pour Lionel Lorente, il est temps d’y mettre un terme !

La problématique des concurrences déloyales dont nous sommes victimes en tant qu’agriculteurs français et européens est un sujet majeur. J’estime qu’il est à la fois possible et indispensable d’agir pour stopper ces distorsions de concurrence !

Plusieurs mesures permettraient de mettre fin à ces importations toxiques, comme la mise en place de clauses de sauvegarde et de clauses miroir pour chacune des substances actives ou modes d’application interdits en Europe. Cela a fonctionné par le passé avec l’interdiction du diméthoate en France. Continuons sur cette lancée ! Les pays européens et les pays exportateurs doivent être à égalité. Quand l’Europe décide d’interdire une substance en raison de sa toxicité, ce sont toutes les importations de denrées alimentaires faisant usage de cette substance qui devraient elles aussi être interdites !

Mais ces clauses ne peuvent être efficaces que si elles sont vraiment respectées. Il faut un renforcement et une transparence totale sur les contrôles douaniers, que ce soit pour les recherches de résidus sur céréales, mais aussi sur les viandes provenant du Canada et Mercosur. Actuellement, aucune recherche d’hormones n’est réalisée sur les viandes importées, et la recherche d’antibiotiques n’est faite que sur la viande d’agneau et de cheval… Idem pour les pays autorisant encore l’usage des farines animales bovines dans la ration alimentaire des troupeaux. C’est le pays exportateur qui devrait apporter la preuve que son produit destiné à l’Europe a été conçu sans faire usage d’un produit phytopharmaceutique ou vétérinaire interdit en Europe.

Depuis longtemps maintenant, nous nous sommes pliés aux contraintes des interdictions de produits phytosanitaires. Nous nous sommes adaptés à beaucoup d’autres contraintes, avec souvent des baisses de rentabilité, des baisses de revenu pour nos exploitations. Il est temps de mettre fin aux importations irresponsables, et à toutes les concurrences déloyales que nous devons subir !

Lionel Lorente,

Président de la CR 33

Tags :