L'info régionale

Réseaux sociaux

Halte à l’escroquerie !

Halte à l’escroquerie !

Tout d’abord, loin de moi l’idée de critiquer les agriculteurs qui ont manifesté la semaine dernière, il est normal et même sain d’exprimer son désarroi ou sa colère quand tant de nouvelles contraintes arrivent de jour en jour.

Mais quand la FNSEA parle de viande française, de nitrates ou du loup, et appelle à manifester, il nous semble nécessaire de rétablir certaines vérités !

Imaginez un instant le chef de l’Etat nommer Bernard Tapie ministre de la justice, ou le le Pape François nommer Dominique Strauss-Kahn évêque… cela ferait au mieux peu crédible. Et toute proportion gardée, c’est un peu ce qui se passe avec la FNSEA.

Premièrement, concernant le loup :

– Qui a dit le 30 avril à Nicey-sur-Aire devant 60 agriculteurs qu’il faudrait bien vivre avec le loup si ce n’est le président meusien de la FDSEA ?
– Qui a osé signer le 10 juin à Bruxelles un renforcement de la coexistence entre les populations et les grands carnivores (donc les éleveurs et le loup), si ce n’est le COPA/COGECA (syndicat européen comprenant tous les syndicats majoritaires et les coops), dont la FNSEA est le maillon fort ?

Deuxièmement, concernant la viande française :

Quand les agriculteurs avec leur brassard « police de la viande » et leur écusson FDSEA se plaignent à juste titre du trop peu de viande française dans nos assiettes, qu’ils aillent faire un petit voyage dans les Côtes d’Armor dans l’usine Farmor du groupe GLON, donc Sopfiprotéol dont le grand chef est Xavier Beulin, leur président national. Ils y découvriront bien peu de volailles françaises mais des importations massives de poulets brésiliens ! A moins que la visite de la CR22 en juillet 2013 n’ait fait cesser ces pratiques…
Xavier Beulin, ce sinistre personnage se permettait, à la veille des élections européennes, de prôner l’Europe libérale donc une absence totale des contrôles aux frontières.

Troisièmement, concernant les nitrates :

A aucun moment la FNSEA ne remet en cause la directive nitrates ! Elle veut juste des aménagements et surtout des accompagnements financiers, sans doute pour mieux faire fonctionner ses satellites dont les chambres d’agricultures.

La CR a toujours milité pour la remise à plat de la directive nitrates, le nitrate n’étant pas un problème, et que le problème de pollution de l’eau venait des phosphates qui sont à plus de 90% d’origine non agricole.

Des chercheurs de l’INRA et d’universités américaines ont démontré que le déversement de phosphates dope le développement de bactéries fixatrices d’azote, or ce sont les villes et les industries qui rejettent du phosphore dans le milieu aquatique.
De plus, les travaux de 3 prix Nobel de médecine américains ont prouvé que le nitrate est essentiel à notre santé, notamment pour la protection du système cardio-vasculaire.
Les politiques se trompent ou nous mentent depuis 20 ans, oseront-ils faire marche arrière ?

En tous les cas, la FNSEA, elle, ose faire descendre dans la rue des centaines d’agriculteurs alors qu’elle est soit à l’origine, soit complice, de bien des maux qu’elle rejette sur les autres.
Mais comme dirait Lino Ventura dans les tontons flingueurs : « les cons ça ose tout, c’est même comme ça qu’on les reconnaît« .

 

Philippe THOMAS
Président de la CR55