L'info régionale

Réseaux sociaux

Gilbert Besseas

Gilbert Besseas

C’est avec stupeur et grande tristesse que nous avons appris le décès de Gilbert Besseas, ancien Président de la CR07.
De nombreux responsables et adhérents de toute la région se sont déplacés vendredi 3 octobre pour ses obsèques et ses collègues et amis de la CR de l’Ardèche ont souhaité lui rendre un dernier hommage :

Gilbert,

La mort t’a emporté, toi qui aimait tellement la vie. Comment te dire notre tristesse de te voir partir. Nous sommes orphelins sans toi, et la vie a perdu de son sens.
Au nom de tous les agriculteurs, de tous ceux qui aiment et travaillent la terre dans des conditions souvent difficiles nous venons te dire merci.
Gilbert, on savait qu’on pouvait toujours compter sur toi, que ce soit pour un outil, un coup de main ou un renseignement, tu étais toujours là, serviable et jamais à court de volonté.
Merci pour cette générosité sans limite.

Pour tous, Gilbert et toi Charles, « les jumeaux » comme on aimait vous appeler, c’était l’assurance d’une oreille à notre écoute. Nous sommes tous allés vous voir pour un problème PAC, un projet d’installation, des quotas laitiers et bien d’autres choses encore. Toi, tu prenais du temps pour expliquer et pendant ce temps Charles assurait le travail. Tu resteras pour tous celui qui avait de l’énergie à revendre. Éclectique et spontané avec toujours la même volonté : celle d’aller de l’avant. Ton temps libre c’était : prendre ta moto et là encore c’était pour aller voir ceux que tu aimais en emportant avec toi cette joie de vivre.

On aimerait rappeler aussi tous ces bons repas que Fred nous a préparé au moment des ensilages. Ces moments très conviviaux autour de ta table où tu aimais donner de la voix pour nous faire rire ou crier ta colère sur les injustices du monde agricole. Tu aimais nous rassembler après l’effort sous ton toit comme le vacher avec son troupeau.

Tu nous a entraîné pendant plus de 20 ans dans la vie syndicale. Toujours partant quitte à faire plusieurs dizaines de kilomètres pour défendre les agriculteurs et leur cause. Que de temps donné sans compter. Tu étais un de ces militants de la 1ère heure, engagé entièrement. Avec toi pas de demi-mesure. Tu étais entier, franc et sans langue de bois. Tu osais dire ce qui dérange autant à un directeur de DDA qu’à un préfet ou quiconque. A la chambre d’agriculture où tu siégeais en tant qu’élu, là non plus tu ne t’es pas économisé. A chaque fois tu as fais entendre ta façon de penser pour une agriculture plus juste avec des agriculteurs nombreux et solidaires. A ce titre, nous rappelons la phrase de Sénèque que tu aimais tant et que tu prenais plaisir à répéter :
« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas. C’est parce que nous n’osons pas qu’elle sont difficiles »
Sois certain Gilbert que nous continuerons d’être unis et rassemblés à ta cause.

Aujourd’hui c’est la dernière fois que tu nous rassembles. Nous pensons à ta famille que tu laisses. Qu’ils s’imprègnent de ton courage et de ta force pour aller sur le chemin de la vie.
Merci d’avoir été celui que tu as été pour nous et au nom de tous les agriculteurs que nous sommes nous ne pouvons que redire l’immensité de notre amitié pour toi.