L'info régionale

Réseaux sociaux

Gel : la cellule de crise agricole réactivée

gel

Gel : la cellule de crise agricole réactivée

Un fort épisode de gel a touché l’ensemble du département du Var entre le 6 et le 8 avril 2021. Les températures sont descendues jusqu’à – 9,4°C dans le secteur de la Sainte-Baume. Une nouvelle vague d’air froid est annoncée pour les nuits prochaines, qui devrait être moins importante, mais pourrait encore faire beaucoup de dégâts sur les cultures.

Au vu des conditions particulières, la cellule de crise agricole à était réactivée par la Chambre d’agriculture. La Coordination Rurale souhaite informer tous les agriculteurs touchés, sur les démarches à entreprendre.

LA DÉCLARATION


Tout d’abord, déclarez les dégâts causés sur vos cultures.

Pour vous recenser : téléchargez le formulaire selon votre production, vous pourrez ensuite le transmettre par mail (crise@var.chambagri.fr), par fax (04 94 99 73 99) ou par courrier (70, avenue du Président Wilson, 83550 Vidauban)

Horticulteurs, maraîchers, pépiniéristes : cliquez-ici

Arboriculteurs, producteurs de PPAM : cliquez-ici

Viticulteurs : cliquez-ici

 

CONSEILS & PRÉCONISATIONS


Pour limiter les conséquences du gel sur vos cultures, voici des premiers conseils et préconisations techniques.

En horticulture, pépinières

Concernant les fleurs coupées, la principale culture impactée est la pivoine, selon les variétés et les situations. Les plus à risque étant les précoces sur parcelles situées dans les plaines intérieures et en particulier dans le moyen et haut Var. À ce stade d’observation, aucune préconisation phytosanitaire n’est faite.

Préconisations techniques complètes : cliquez-ici

 

En maraîchage, petits fruits rouges et PPAM

Principe général : intervenir sur les parties dans le sol, de façon à relancer la croissance de la plante et notamment la vigueur racinaire.
Observer au niveau du sol : s’il y a eu des pertes racinaires, on peut essayer de relancer l’enracinement avec :
– en conventionnel : apporter de l’engrais (phosphate d’ammonium)

– en bio : rhizeP ou trianum (nous n’avons pas de recul sur ces derniers et leur efficacité)

– soin par les plantes (pour tout légume)

Préconisations techniques complètes : cliquez-ici

 

En arboriculture

Concernant les petits fruits ou fleurs : rien à faire pour la récolte de l’année. En revanche, pour les arbres et pour protéger la récolte de l’an prochain :
– ralentir la fertilisation afin d’éviter trop de développement de bois plutôt que de fruits

– ne pas trop les pousser ni les sous-alimenter en irrigation pour maintenir un bon état

– soin par les plantes (pour rebooster les racines)

Préconisations techniques complètes : cliquez-ici

 

En viticulture

L’idéal est de pas intervenir directement après les épisodes de gel. Un ébourgeonnage peut être bénéfique, cependant un apport d’azote ne s’avère pas utile. Selon l’évolution et après estimation des dégâts :
– pas d’intervention si les gelées ne concernent que 10-20% des pousses

– pas d’intervention si les pousses sont totalement gelées

– le seul cas qui justifie une intervention, concerne les pousses gelées à l’extrémité. Pour contrôler le redémarrage de ces pousses  il est souhaitable de sectionner à la base, plutôt que d’arracher les pousses. Cela facilitera la taille d’hiver.

Préconisations techniques complètes : cliquez-ici