L'info régionale

Réseaux sociaux

Flambée du prix des carburants : nouveau coup de massue pour la profession agricole

Flambée du prix des carburants : nouveau coup de massue pour la profession agricole

« Oui, nous les agriculteurs, sommes très impactés et inquiets !!!». C’est ainsi, que Didier Doux, céréalier et président de la Coordination Rurale du Gard, alerte les pouvoirs publics sur la hausse exponentielle du coût du GNR (gaz non routier).

Il raconte la difficulté pour s’approvisionner dès le lendemain de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. La hausse amorcée à la fin 2021 explose littéralement avec ce conflit.

« Mon tracteur consomme 200 litres de carburant tous les jours. Jeudi 24 février, j’ai appelé mon fournisseur habituel dès que j’ai appris le conflit géopolitique entre l’Ukraine et la Russie pour connaître les éventuelles conséquences sur les prix.

Alors que fin décembre, le prix du GNR ordinaire avoisinait les 0,81/L hors taxe, mon fournisseur m’annonce un prix à 0,98/L dès le matin du conflit ! Je décide alors de contacter un autre fournisseur qui me propose un prix à 1,06/L tout en me précisant que les prix étaient très variables et qu’ils pouvaient changer d’ici une demie heure !

Je rappelle finalement le premier fournisseur, sans succès. Il me recontacte dans l’après-midi du 24 février pour m’annoncer que le prix est passé à 1,12€/L. Soit une augmentation de quatorze centimes en six heures !

Je vais bientôt devoir m’occuper des moissons en juillet, mais à quel prix ?

Nous avons besoin du carburant pour alimenter nos outils de travail et poursuivre notre activité.» souligne-t-il.

Face à cette situation sans précédent, la Coordination Rurale demande, dans une lettre adressée au ministre de l’Agriculture, monsieur Julien Denormandie, la réduction des travaux non productifs et de faire bénéficier les agriculteurs des mêmes exonérations fiscales que celles déjà accordées, en matière de GNR, aux marins pêcheurs (exonération complète des taxes sur les carburants).

La Coordination Rurale demande, en plus de sa détaxation, un plafonnement du prix du GNR à 1€/litre.

Didier Doux, président de la Coordination Rurale du Gard et céréalier sur la commune Les Angles