L'info régionale

Réseaux sociaux

Feu de champs : des moissons sous haute surveillance

incendie

Feu de champs : des moissons sous haute surveillance

Face au risque accru de feux de récoltes, la Chambre d’agriculture et le Service départemental d’incendie et de secours de l’Oise ont signé une convention pour prévenir et agir face au risque d’incendies dans les champs.

La saison 2022, avec sa canicule précoce et ses moissons qui ont déjà commencé, s’annonce en effet tendue pour les agriculteurs. Dans ce contexte de forte sécheresse, et alors qu’une vague de chaleur va de nouveau s’abattre sur le pays les jours prochains, le nord de la France n’est pas épargné. D’autant plus que la situation actuelle ravive des souvenirs pénibles dans la région.

Souvenons-nous, c’était en 2019…

L’épisode est encore bien présent dans les mémoires. Été 2019, les feux de récoltes se multiplient : 89 interventions des pompiers pour des feux de champs Des milliers d’hectares partent en quelques jours en fumée ! Le coup est rude pour des dizaines d’exploitants impuissants face au brasier qui emporte leur production. Le département de l’Oise avait payé le plus lourd tribut avec le décès d’un agriculteur.

Le feu est l’affaire de tous

L’heure est donc à l’anticipation pour éviter de nouveaux drames. Sur les réseaux sociaux, les pompiers de l’Oise multiplient les messages de prévention et encouragent vivement tout le monde à adopter un comportement responsable, l’organisation des agriculteurs pour la présence d’un déchaumeur et/ou une tonne à eau pour un groupe de parcelle. La lutte contre le feu concerne tout le monde. Et si les autorités sont sur le qui-vive, les agriculteurs aussi.

Damien Brunelle, président de France Grandes Cultures réagit à ce sujet : « Il faut que les choses soit claires pour tous le monde ! Y compris pour les particuliers qui se promènent dans les chemins ruraux et jettent leur mégot de cigarette au bord des champs ! Chacun doit être responsable ! ».
La priorité des agriculteurs et de récolter leur fruit d’une année de travail ! Mais ce qu’ils redoutent par-dessus tout, ce sont des restrictions pour procéder aux récoltes.

Quelles mesures mettre en place ?

Concernant un éventuel arrêté pour les moissons, nous avons posé la question à la DDTM de l’Oise. La réponse est claire : «  Nous ne ferons pas un arrêté pour stopper la moisson, mais nous allons mettre en place des mesures pour diminuer les incendies. Les activités de broyage et pressage des pailles et chaumes de céréales après récolte sont interdites entre 14h00 et 20h00 durant toute la période définie ( Mercredi 13 juillet 2022 jusqu’au lundi 18 juillet 2022 inclus. ) »

On conseille notamment aux agriculteurs de consulter les conditions météorologiques et éviter si possible les travaux par vent fort, de procéder au nettoyage et au dépoussiérage des matériels et engins agricoles avant de débuter les travaux, d’installer en amont de la coupe, des zones coupe feu près des zones sensibles comme les habitations ou encore d’installer en anticipation des moyens agricoles permettant de soutenir l’intervention des sapeurs-pompiers (tonnes à eau et déchaumeuses mutualisées entre agriculteurs).

Le SDIS 60 invite également tous les exploitants à se doter gratuitement de l’application d’alerte et de géolocalisation des départs de feu « Prévention incendie ».
Un tutoriel de présentation pour le téléchargement et l’utilisation de celle-ci est disponible en suivant ce lien : https://www.facebook.com/SDISdeloise/videos/182732919832902/