L'info régionale

Réseaux sociaux

Embarquez avec la CR sur le SIA et le Sima 2019

SIA_2019

Embarquez avec la CR sur le SIA et le Sima 2019

Comme chaque année la Coordination Rurale vous donnait rendez-vous sur ses stands dans les allées du SIA (Salon international de l’agriculture) et du SIMA (salon international du machinisme agricole).

Stand CR SIA 2019
SIMA_2019_stand_CR

SIA : les EGA et la PAC au cœur des discussions

Durant ces neuf jours de Salon de l’agriculture, politiques et délégations parlementaires se sont succédé sur le stand de la Coordination Rurale pour aborder entre autres la mise en place de la loi EGalim et la réforme de la PAC 2020.

La CR n’a pas manqué d’interpeler les politiques et notamment le ministre de l’Agriculture sur l’absence de résultats sur nos exploitations concernant les EGA et l’augmentation de 10 % du seul de revente à perte (SRP).

Ces entretiens furent également l’occasion de transmettre à chaque parlementaire une clé USB contenant la vision de la CR pour une nouvelle PAC au service des agriculteurs. De nombreux politiques partagent l’idée – défendue par la CR depuis sa création – d’une exception agriculturelle. Le redressement de l’agriculture européenne ne pourra s’opérer qu’avec une volonté franche, audacieuse et humaniste de la part de nos dirigeants politiques français et européens.

Le caddie de la non-traçabilité revenait pour la deuxième année consécutive sur le Salon de l’agriculture ! Les visiteurs ont pu s’essayer à notre jeu-concours sur l’origine des produits que nous consommons et autant vous dire que ce n’est pas si facile. De nombreux consommateurs déjà sensibilisés sur ces questions ont pu mesurer la grande difficulté de savoir ce qui se trouve dans nos assiettes. Leurs encouragements et leur soutien n’ont fait que confirmer la nécessité d’obtenir une traçabilité de nos aliments en mentionnant a minima sur les étiquettes le produit d’origine des matières premières agricoles.

SIA_caddie non traçabilité

Sima : le rendez-vous des agriculteurs

Au Sima, les visiteurs sont davantage des professionnels de l’agriculture. Ils ont été très nombreux à venir nous voir sur le stand de la CR, notamment des jeunes installés ou en cours d’installation qui veulent s’engager à la CR. Beaucoup de colistiers sont également venus échanger sur le résultat des élections et les pistes à explorer pour faire grandir la CR dans les prochaines années. Nous avons de surcroît pu constater avec plaisir que la résignation ne fait pas partie de la panoplie des adhérents et nouveaux adhérents de la CR !
Était présente sur notre stand la vache Justine, mascotte de Faire France et de l’European Milk Board et symbole de l’une des revendications phares de la CR : des prix rémunérateurs à la production ! Qu’il s’agisse de lait ou d’une quelconque autre production, il serait dès maintenant temps que nos décideurs agissent pour que les producteurs retrouvent rapidement du revenu grâce aux prix de manière à assurer la pérennité des fermes de notre pays et la sécurité alimentaire de nos enfants.

Les résultats des jeux concours

Salon de l’agriculture

« Consommez responsables ! » Mais en avons-nous réellement les moyens ?

Pour notre jeu, un caddie contenait divers produits de consommation courante et l’objectif était en somme de deviner la provenance d’ingrédients majeurs utilisés dans 5 d’entre eux… A première vue, très simple, mais en définitive, pas aussi aisé qu’il n’y paraissait !
Certains produits sont difficilement traçables si on ne s’en tient qu’à l’étiquetage et c’est ce que dénonce la CR : un manque de transparence.
La provenance des produits peut pourtant donner des indications sur la méthode et les moyens de productions utilisés, avec des cahiers des charges qui peuvent être bien différents de ceux des agriculteurs français.
Ainsi, on peut se demander pourquoi la provenance de certains produits n’est pas clairement indiquée…

Pour la Coordination Rurale, la transparence est le mot d’ordre quand il s’agit d’évoquer l’étiquetage des produits. Cette transparence est nécessaire afin que les consommateurs aient tous les éléments en main pour choisir le produit qui répond le plus à leurs attentes.
La CR demande également la mise en place d’une plateforme numérique accessible aux consommateurs et leur permettant de connaître l’intégralité des informations liées aux produits qu’ils consomment.

GAGNANT DU PANIER GARNI : Gabriel Le Cadre (56)

Sima

Question 1
Qui a dit : « On a trouvé, en bonne politique, le secret de faire mourir de faim ceux qui, en cultivant la terre, font vivre les autres. » ?

► Voltaire
– Victor Hugo
– Émile Zola

Dans Le sottisier, recueil de notes de Voltaire, il exprime ainsi l’une des absurdités de son époque, cruellement d’actualité en 2017… Un agriculteur travaille pour nourrir sa famille et ses concitoyens ; cette fonction nourricière est centrale. L’Histoire nous montre que les grandes puissances ont décliné dès lors qu’elles ont perdu leur autonomie alimentaire. Il est d’autant plus aberrant de laisser sombrer notre agriculture qu’elle entraîne avec elle la perte d’une économie. Compter uniquement sur les importations pour nourrir les populations est dangereux. Est alors perdue la maîtrise des conditions de production, de la qualité, des quantités disponibles et donc des prix des approvisionnements. Les émeutes de la faim en 2007-2008 doivent être considérées comme des alertes sur les erreurs à ne plus commettre.

Question 2
Lequel de ces slogans n’est pas un slogan de la Coordination Rurale ?

Des prix, pas des primes !
Foutez-nous la paix, laissez-nous travailler !
Produire plus et à moins cher !

Question 3
La Coordination Rurale est un syndicat :

– de gauche
– de droite
apolitique

La CR compte de fait des adhérents et sympathisants de tous partis, de l’extrême gauche à l’extrême-droite, en passant par les partis dits « de gouvernement ». Il est dommage que soit encore prise pour argent comptant la fable lancée il y a quelques années par certains de nos adversaires selon laquelle nous serions un syndicat d’extrême-droite.
Une lecture comparée des cartes électorales démontre que les régions dans lesquelles notre implantation est la plus difficile et la plus tardive sont celles réputées bastions de cette tendance. Les luttes syndicales sont dures, et qui veut noyer son chien l’accuse d’avoir la rage…
Par ailleurs, alors que les partis de l’extrême-droite se cantonnent (quand ils ont un programme pour l’agriculture) à une politique agricole purement française, nous défendons une politique résolument européenne. La réforme de la PAC que nous souhaitons est d’abord inspirée par les principes directeurs de ses pères fondateurs, dictés par le traité de Rome et repris par celui de Lisbonne, notamment – assurer la sécurité alimentaire de la population européenne, des prix raisonnables et des revenus décents aux agriculteurs -, et non par les dogmes ultralibéraux de l’OMC ayant conduit à celle de 1992 et dont nous subissons aujourd’hui les effets identifiés par la CR dès son adoption.
L’une des originalités de la CR est d’avoir consacré son indépendance politique dans ses statuts. Nous basons ainsi nos positions, non pas sur une idéologie reprise de tel ou tel parti politique, mais sur le bon sens et une réflexion indépendante. Nos positions sont reprises par des responsables politiques de tous bords.

GAGNANT DES SACS A DOS :
– Antoine Rodrigues de Barros (60)
– Damien Plateau (86)
– Dorine Fulneau (85)
– François Bertelot (59)
– Marc Muller (67)