L'info régionale

Réseaux sociaux

Elections législatives : La CR63 a convié les candidats à échanger autour de la souveraineté alimentaire

Elections législatives : La CR63 a convié les candidats à échanger autour de la souveraineté alimentaire

Entre les élections présidentielles et les élections législatives, la Coordination Rurale du Puy de Dôme a souhaité convier des représentants politiques sur la ferme du GAEC des Roziers à Lezoux, pour échanger sur la thématique de la souveraineté alimentaire.

Occasion pour la CR63 d’interpeller les députés Valérie THOMAS et André CHASSAIGNE sur la hausse des charges qui mettent en péril les rendements agricoles : « Aujourd’hui, certains produits comme l’engrais ont subi une hausse de 300 % en un an, atteignant il y a quinze jours 1000 euros la tonne ! » s’exclame Daniel CONDAT, président de la CR63. « En l’absence de prix rémunérateurs, de nombreux agriculteurs restreignent l’usage des intrants car ils ne peuvent plus absorber de telles charges sur leurs exploitations. Cela aura des conséquences inévitables sur la production et donc sur l’autonomie alimentaire de notre pays. »

Pour Mme THOMAS, il est possible d’aller au-delà de la loi EGalim 1 et 2 en accentuant encore la pression sur la grande distribution par la mise en place de pénalités.

Les élus de la CR63 ont souhaité insister également sur le désengagement de l’État qui impulse des politiques tendant à faire des agriculteurs des protecteurs de la nature sans vocation productive. C’est le cas, par exemple, sur la question de la gestion de l’eau, comme l’évoque Michel DELOCHE, vice-président de la CR63 :  « Je ne connais pas de culture qui pousse sans eau. Si notre pays veut subvenir à ses propres besoins, notamment en période de sécheresse, l’irrigation n’est pas une option. Et si des associations extrémistes sont choquées par ces méthodes ancestrales (les premières traces d’irrigation remontent à 5000 ans avant J.-C. en Mésopotamie) je suis toujours surpris qu’elles soient moins revendicatives auprès des particuliers qui utilisent chaque année des milliers de m³ pour remplir leur piscine, laver leur voiture….des besoins qui ne sont à priori pas vitaux.

La CR63 remercie chaleureusement Mme THOMAS et M. CHASSAIGNE pour l’intérêt porté aux difficultés que rencontre le monde paysan et pour la qualité des échanges.