L'info régionale

Réseaux sociaux

Elections des Chambres d’agriculture : la situation en Rhône-Alpes

ra

Elections des Chambres d’agriculture : la situation en Rhône-Alpes

Après une campagne au cours de laquelle les représentants de la Coordination Rurale ont insisté sur la nécessité de « rendre l’agriculture aux agriculteurs », nous déplorons que la grande majorité des électeurs n’ait pas osé renverser la table pour donner de l’espoir à notre profession. En Rhône-Alpes, le taux d’abstention atteint le triste score de 57%…

Conduite par Laurent Juffet, la CR de l’Ain obtient 14,67% des suffrages exprimés dans le collège des chefs d’exploitation et assimilés. Avec ce score, le syndicat progresse de 3,2 points par rapport à 2007 (en 2013, la CR et la Confédération Paysanne avaient mené une liste commune) et conserve son siège à la Chambre d’agriculture.

En Ardèche, la CR obtient 14,55% dans le collège 1, un résultat très proche de celui déjà réalisé en 2013. Dans ce département, ce sont les retraités qui, avec plus de 20% des suffrages exprimés, font une très belle opération. Gilles Jouve en profite pour ajouter :  » C’est dommage mais on remarque qu’aujourd’hui, les retraités ardéchois ont plus de clairvoyance que les actifs…« 

Dans la Drôme, la CR recueille 19,97% des suffrages et, malgré un léger recul par rapport à 2013, parvient à conserver 2 sièges à la Chambre d’agriculture. Pour Raphaël Girard, administrateur de la CR26, il est nécessaire de rester positif : « il va falloir repartir aux champs « politique » avec la même motivation, la récolte n’a pas été bonne, mais nous avons du faire face à de gros prédateur affamés et à des vautours opportunistes. Dans le métier nous avons l’habitude de semer mais pas toujours de récolter. Mais chaque saison nous recommençons enrichis de l’expérience et de l’espérance d’une récolte satisfaisante. »

En Isère, la tendance est globalement identique. Avec 22,80% des suffrages, la CR parvient à conserver 2 sièges à la Chambre d’agriculture mais voit son score baisser par rapport à celui de 2013. Malgré leur déception, les représentants de la CR38 ne comptent pas pour autant baisser les bras et envisagent déjà de repartir au combat pour défendre les intérêts de leur profession.

Dans le Rhône, la liste présentée par la CR obtient 11,4% des voix, ce qui lui permet de conserver son siège. Attristée par le faible taux de participation à ces Elections, Françoise Boyer constate qu’aujourd’hui, « près de 60% des agriculteurs ne sont pas réellement intéressés par leur avenir.« 

Enfin, en Savoie (73 et 74), la CR progresse de 1,6 points et recueille 18,83% des suffrages dans le collège 1. Cela permet au syndicat d’obtenir 3 sièges à la Chambre interdépartementale Savoie-Mont-Blanc et un siège à la Chambre régionale pour porter la voix de la CR à l’échelon supérieur. Pour le mandat à venir, Gilles Chatelain souhaite porter une attention particulière « à ceux qui n’ont pas participé au vote et qui sont déçus par le système en place« .

La CR Rhône-Alpes prend acte de résultats et conserve une détermination intacte pour tous ceux qui estiment que le paysage agricole français a besoin d’une organisation syndicale éthique au service d’agriculteurs qui souhaitent conserver la main sur leur destinée.

Au niveau national, la Coordination Rurale demeure la deuxième force syndicale agricole et conforte largement sa position dans le Lot-et-Garonne. Elle remporte par ailleurs les Chambres d’agriculture de la Vienne et de la Haute-Vienne, où nous ne pouvons que nous féliciter de la victoire des équipes menées par Philippe Tabarin et Bertrand Venteau, deux paysans engagés et déterminés à reconstruire des Chambres laissées dans un état catastrophique par leurs prédécesseurs.