L'info régionale

Réseaux sociaux

Élections Chambres d’agriculture : les apéritifs en coin de champ débutent en Île-de-France !

Réunion

Élections Chambres d’agriculture : les apéritifs en coin de champ débutent en Île-de-France !

Vendredi 14 septembre s’est tenue la première réunion de préparation des élections Chambres d’agriculture, chez Patrick Clogenson, président de la CR 77, à Clos-Fontaine.

Ces réunions intitulées « Apéritifs en coin de champ », se tiendront toutes les deux semaines à l’initiative de la CRUR d’Île-de-France. Un objectif : être prêt pour les prochaines élections de la chambre d’agriculture régionale d’Île-de-France.

Les grands principes du syndicat

En compagnie de Pascal Lepère, président de la CRUR Ile-de-France, les agriculteurs sont revenus sur les combats et principes fondateurs de la CR – la lutte contre la PAC 92 et l’avilissement, l’aliénation et la dépendance des agriculteurs par les primes, l’exception agriculturelle en sortant l’agriculture de l’OMC ou encore la nécessité d’obtenir des prix rémunérateurs – dans une ambiance conviviale et détendue.

Afin d’être libre de porter tous ces combats selon sa propre volonté et en ayant pour seul but l’intérêt de TOUS les agriculteurs, la Coordination Rurale a toujours refusé tout lien de soummission avec le politique et l’économique.

Agir contre les importations qui ne respectent pas nos normes

« Nous ne pouvons pas accepter que l’Etat français importe de la nourriture dangereuse pour la santé et produite selon des cahiers des charges différents de ceux imposés aux agriculteur français. Le glyphosate retrouvé dans les denrées alimentaires des consommateurs français provient des produits importés. Nous l’avons montré avec notre action balance ton port à la fin de l’année 2017, les denrées françaises ne contiennent pas de glyphosate même si ce produit est utilisé dans la production car il n’est pulvérisé qu’avant le semis, jamais après et surtout pas avant récolte. Et pourtant ce sont toujours nous, agriculteurs, que les médias fustigent et que les consommateurs pointent du doigt. Cette situation doit changer par une prise de conscience collective : l’agriculture française a les normes les plus strictes et les produits les plus sains au monde. » déclarait Patrick Clogenson.

Afin de lutter contre cela, les agriculteurs présents ont évoqué plusieurs pistes d’actions : un renforcement des contrôles aux frontières de la part des douanes mais surtout l’interdiction des importations de produits non conformes aux normes de production françaises. Cela permettrait également d’éviter l’import d’insectes nuisibles tels que le plathelminthe, une espèce invasive et prédatrice de vers de terre, par exemple.

Des analyses d’eau de la Seine

Ensuite l’idée d’une action visant a effectuer des analyse de l’eau de la Seine a été abordée. Il s’agirait de réaliser des prélèvements en amont et en aval de Paris pour tenter de montrer l’influence des milieux urbains sur la pollution des cours d’eau. Les mesures porteront sur l’azote, le phosphore (responsable du développement des algues vertes ainsi que du phénomène d’eutrophisation), l’AMPA, un métabolite du glyphosate mais aussi des phosphonates (détergents industriels et domestiques, lessives…), les nitrates ainsi que les médicaments (comme les molécules d’œstrogènes issues des pilules contraceptives qui impactent la faune aquatique).

Pour conclure cette réunion, les agriculteurs ont échangé à propos de la constitution de leur liste électorale ainsi que des futures actions à mener pour la campagne.

Le prochain « apéritif en coin de champ » se déroulera vendredi 28 septembre 2018 à 18h30 chez Benoist Millet, 23 rue de la Liberation, Mainbervilliers, 77760 Boissy-aux-Cailles.