L'info régionale

Réseaux sociaux

Édouard Philippe à Auch : positive attitude…

Édouard Philippe à Auch : positive attitude…

Le Premier ministre Édouard Philippe était en visite à Auch vendredi 18 août où il a rencontré les représentants syndicaux du Gers dont la CR32, représentée par son président François Durand et sa secrétaire générale Alexandra Launet.

En introduction de son discours, le ministre a tenu à préciser qu’il n’y aurait aucune annonce avant la fin des États généraux de l’alimentation, soit la fin de l’année 2017. Il faudra donc que les agriculteurs prennent leur mal en patience, malgré des perspectives à court terme de plus en plus alarmistes.

Sur la question du bio, il a soutenu le choix de son ministre Stéphane Travert et regrette de ne pas avoir pu nouer un dialogue avec les régions sur ce sujet. Une problématique que le ministre souhaiterait gérer autrement que sous l’angle agricole. « C’est une erreur de vouloir traiter les problèmes de l’agriculture uniquement d’un point de vue agricole », a-t-il souligné en prenant l’exemple du compte pénibilité : « Tel qu’il est écrit dans la loi, le compte pénibilité est inapplicable au secteur agricole ; c’est une anomalie que je m’engage à régler mais en prenant compte que cela ne doit pas peser sur le chef d’entreprise ».

S’adapter et positiver

Concernant la grippe aviaire, le Premier ministre a estimé que les deux épisodes de la crise ont été « plutôt bien gérés » tant au niveau de l’implication des services que des mesures prises. Il a souligné que l’on ne pourra se prémunir durablement de ce type de péril « qu’en changeant de manière de travailler »… Un point de vue très vaste que la CR aurait souhaité voir développé, car le Premier ministre a présenté de grands principes sans les approfondir : « il faut positiver », « l’agriculture doit s’adapter »…

Alexandra Launet est intervenue afin d’alerter sur le prix extrêmement bas des céréales et du marasme terrible que subit l’agriculture depuis plusieurs années, ce qui, hélas, a conduit certains jusqu’au suicide.

Retrouvez dans la vidéo ci-dessous la réaction de François Durand à partir de 0’57 ».