L'info régionale

Réseaux sociaux

Des exportations de rosés de Provence exceptionnelles en 2020 ? La CR PACA nuance !

Des exportations de rosés de Provence exceptionnelles en 2020 ? La CR PACA nuance !

«Les vins rosés des trois appellations de Provence ont réalisé la meilleure performance française à l’export en 2020 malgré les taxes américaines et la crise du Covid-19, a-t-on appris lundi auprès du Conseil interprofessionnel des vins de Provence. Les ventes des trois AOC, Côtes de Provence, Coteaux d’Aix-en-Provence et Coteaux Varois en Provence, ont progressé à l’export de 5,6% à 4,9 millions de caisses de 12 bouteilles en 2020 quand toutes les appellations françaises ont reculé. Le pic touristique de l’été avec des ventes au caveau a presque contrebalancé les pertes du début d’année. » Agence France Presse, 16 mars 2021

 

L’avis de Michel d’Espagnet, vigneron dans le Var, en appellation Côtes de Provence Sainte Victoire.

« Pour ma part, je serai plus nuancé pour ce qui concerne mon activité en 2020. Mes ventes, essentiellement à l’export, ont franchement décroché, de l’ordre de 50% sur les USA et le Brésil. Par contre l’Allemagne a progressé. Le marché français s’est plutôt bien comporté. La grande distribution et les cavistes ont très bien travaillé. En revanche le CHR a beaucoup souffert, malgré une belle période cet été. Les ventes au caveau et par Internet ont été soutenues. Il n’en demeure pas moins que 2020 est une mauvaise année pour moi. Il semblerait que les stocks de rosé du millésime 2019 soit encore importants tant en caves coopératives qu’en caves particulières en fin d’année 2020. Il faut les écouler avant de mettre sur le marché le millésime 2020. Les cours du vrac du 2019 ont chuté en fin d’année et les ventes de 2020 ont démarré plutôt doucement. Pour ce qui concerne les prix, nos appellations et plus particulièrement le Côtes de Provence, ont bénéficié de hausses très importantes ces dernières années, de l’ordre de 35% ce qui est du «jamais vu» ! Le repli actuel des cours n’est pas encore dramatique et semble se stabiliser. Bien sûr tout est fonction de l’évolution de la pandémie ! N’oublions pas non plus que la suspension de tous les salons professionnels a sans doute une importance à ne pas négliger. »