L'info régionale

Réseaux sociaux

Dérogations pour lutter contre les nuisibles : les ministres et les préfets jouent le jeu !

gibier

Dérogations pour lutter contre les nuisibles : les ministres et les préfets jouent le jeu !

La section dégâts de gibier de la Coordination Rurale salue la réaction rapide de la ministre Barbara Pompili et de la secrétaire d’État Bérangère Abba qui n’ont pas tardé à prendre une circulaire permettant « la mise en œuvre de dérogation au confinement en matière de régulation de la faune sauvage et de la destruction d’ESOD » (espèces susceptibles d’occasionner des dégâts – plus clairement : « espèces nuisibles »).

La CR constate et salue également la célérité d’une majorité de préfets, avec la participation des membres des CDCFS,  dans la mise en place des arrêtés autorisant la chasse. Ils ont permis dans un premier temps de faire face aux dégâts de grands gibiers, ce qui ne les empêche pas d’y ajouter ensuite des avenants pour plus de précisions concernant les ESOD, dont les risques sanitaires ne sont pas à négliger.

La section dégâts de gibier encourage vivement les Préfets retardataires à prendre des mesures similaires, afin de limiter autant que faire se peut la prolifération des espèces occasionnant des dégâts. Ainsi, il s’agit de pénaliser le moins possible les producteurs agricoles. Alors que ces dégâts atteignent des niveaux record, ils sont d’autant plus insupportables pour les agriculteurs que leurs revenus sont déjà considérablement fragilisés.

La CR remercie également les chasseurs, dont l’acte de chasse est circonscrit à réguler ces espèces, et qui s’investissent malgré des règles sanitaires strictes.

Elle déplore cependant que certains départements n’aient pas saisi l’enjeu de cette régulation de populations d’espèces spécifiques.

Dans ce contexte exceptionnel, il est de la responsabilité collective, de favoriser et préserver la mission nourricière des agriculteurs : assurer la sécurité alimentaire de tous nos concitoyens.