L'info régionale

Réseaux sociaux

Cultures dérobées : une dérogation pour les agriculteurs franciliens

sécheresse

Cultures dérobées : une dérogation pour les agriculteurs franciliens

Dans un communiqué de presse du 12 août 2020, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, permet à de nombreux départements touchés par la sécheresse actuelle de bénéficier de dérogations sur les jachères et les cultures dérobées, c’est-à-dire intercalées entre deux cultures principales annuelles. A l’exception de Paris (75), tous les départements d’Île-de-France sont concernés. La Coordination Rurale d’Île-de-France avait anticipé ces problématiques en envoyant une demande de valorisation des jachères aux Préfets de la région le 21 avril. Une demande de dérogation concernant l’implantation de surfaces d’intérêt écologique (SIE) et cultures intermédiaires pièges à nitrates (CIPAN) a également été envoyée par la CR IDF le 10 août à la Direction Régionale Interdépartementale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DRIAAF), ainsi qu’en copie aux Préfets, aux Direction Départementale des Territoires (DDT) et à la Chambre d’agriculture d’Île-de-France.

Pour rappel, vous pouvez trouver les informations nécessaires sur notre article dédié à la dérogation d’utilisation des jachères.

Concernant les cultures dérobées, il est indiqué que « les exploitants qui en font la demande pourront décaler le début de la période de présence des cultures dérobées au 1er septembre. Dans ce cas, l’obligation de présence des cultures dérobées se terminera au 27 octobre, ce qui permettra à ces cultures de pouvoir être comptabilisées comme surface d’intérêt écologique. » Il est cependant rappelé que « l’absence de semis n’est pas autorisée« . Si un agriculteur ne veut pas semer de cultures dérobées SIE, il doit alors modifier sa déclaration en conséquence. Les agriculteurs qui souhaiteraient bénéficier de cette dérogation devront en faire la demande auprès de leur Direction Départementale des Territoires (DDT).

 

Le mot du Ministre

Julien Denormandie : « Accompagner les agriculteurs face à la sécheresse est ma priorité en ce moment. Nous avons pris un certain nombre de mesures d’urgence dès la semaine dernière, que nous étendons aujourd’hui à d’autres départements durement touchés. Les agriculteurs peuvent désormais valoriser leurs jachères dans 60 départements et décaler la date de début de présence des cultures dérobées comme le colza fourrager, la luzerne ou encore le sarrasin, implantés en mélange, dans 54 départements. Je reste extrêmement attentif à l’évolution de la situation, au niveau national comme au niveau local, pour adapter les mesures de soutien pour nos agriculteurs. »