L'info régionale

Réseaux sociaux

Crise du COVID-19 – La CR83 interpelle le préfet au sujet de l’horticulture

Horticulture

Crise du COVID-19 – La CR83 interpelle le préfet au sujet de l’horticulture

Depuis le début de la crise sanitaire, la filière horticole ornementale subit de plein fouet les mesures de confinement. Fermeture totale des jardineries, des marchés d’intérêts nationaux, des magasins spécialisés et de la vente sur les exploitations. La Coordination Rurale du Var a interpellé Jean-Luc Videlaine, préfet du département, à ce sujet.

Les exploitations réalisant la très grande majorité de leur chiffre d’affaires entre mars et mai inclus, l’impact est d’ores et déjà significatif. Les données collectées auprès de nos adhérents comme celles de l’interprofession Val’hor vont dans ce sens. Selon les résultats obtenus, pour la semaine 12, les pertes de chiffre d’affaires par rapport à la même semaine de 2019, sont comprises entre 74 % et 87 %. La situation des semaines 13 et 14 étant identique ces chiffres peuvent servir de référence pour le mois de mars.
Selon nos propres données, la perte estimée de chiffre d’affaires annuel pourrait dépasser les 50 %, si la situation devait perdurer jusqu’en mai. Dans ce cas, le tiers des exploitations fermera ses portes dès le mois de juin, entraînant des pertes d’emploi considérables.

Afin de préserver l’alimentation de la population, et notamment de permettre aux particuliers disposant d’un jardin de cultiver leurs propres fruits, légumes et plantes aromatiques, nous vous prions d’autoriser :

La commercialisation des plants potagers de fruits, légumes, petits fruits, aromatiques selon divers modes :
• Sur les marchés ouverts autorisés par dérogation en vertu des dispositions légales.
• Via la livraison à domicile.
• Via des dispositifs de type « drive » sur le parking de l’exploitation dans le respect des conditions prescrites afin d’assurer la sécurité sanitaire.

La commercialisation des plants et plantes ornementales selon divers modes :
• Via la livraison à domicile.
• Via un dispositif de « drive » sur le parking de l’exploitation dans le respect des conditions prescrites afin d’assurer la sécurité sanitaire.
Ou
• Via un dispositif de « drive » sur les parkings des supermarchés de façon à ne pas augmenter les mouvements de personnes.

La commercialisation des semences et plants de toute nature nécessaires aux exploitations agricoles.

La CR83 espère que le préfet pourra prendre en compte notre demande, eu égard à la situation des professionnels du département. Lors des débats parlementaires, la secrétaire d’état Agnès Pannier-Runacher a affirmé que « les plants potagers seront considérés comme un achat de première nécessité », ce qui constitue une avancée.