L'info régionale

Réseaux sociaux

La CR44 présente ses propositions au sénateur

La CR44 présente ses propositions au sénateur

La CR44 s’est rendue, le mardi 6 février, à la permanence de Yannick VAUGRENARD à SAINT-NAZAIRE. Le sénateur de Loire-Atlantique ne pouvant nous accorder un RDV dans un délai raisonnable pour des raisons d’agenda, mais sensible à notre alerte, a demandé à son collaborateur parlementaire de nous recevoir en son nom.

Après les présentations d’usage, nous avons directement embrayé sur le fait désastreux des prix non rémunérateurs, et ce, pour quasiment toutes les productions, avec des conséquences dramatiques sur tous les plans : économique, financier, environnemental, social, humain… Nous lui avons rappelé que beaucoup d’exploitations arrêtent la production laitière ou cessent carrément leur activité, que le contexte (qui dure) freine les installations, lesquelles avaient déjà du mal à assurer le renouvellement de la population agricole. Nous lui avons expliqué que dans un caddie de 100 €, 7 € seulement reviennent à l’agriculteur ou que dans une baguette de pain, 3 centimes seulement reviennent à l’agriculteur. Alors qu’un chef d’exploitation devrait percevoir, au grand minimum, 1.5 smic afin de couvrir les charges, se rémunérer et investir.

Nous avons aussi abordé le sujet de la dérive financière, non moins désastreuse, des coopératives. Nous lui avons clairement expliqué qu’il y a un problème de répartition des marges dans les filières et qu’il faut s’en occuper rapidement. Pour la CR il faut plus de transparence dans ces filières et une meilleure traçabilité des produits, les solutions se trouvent en France mais aussi à l’échelle européenne (normes très différentes d’un pays à l’autre), il est urgent de mettre en place une régulation des volumes de production en fonction de la demande (exemple des stocks de poudre de lait invendables). Nous avons aussi parlé des EGA, lesquels doivent influer sur la prochaine PAC qui doit être profondément révisée. Nous n’avons pas oublié non plus le problème des importations massives de produits interdits chez nous, puisque c’était le but de notre rencontre ; l’occasion de revendiquer un plan protéines.

Enfin Catherine a conclu l’entretien en abordant le sujet du statut des agricultrices puisqu’elle a été elle-même très active au sein de la délégation aux droits des femmes au Sénat pour la rédaction du rapport « Femmes en agriculture : pour l’égalité dans les territoires ».

La CR44 est très active depuis le début de l’année et entend bien le rester en multipliant les rencontres avec les parlementaires (Sarah El Haïry, François de Rugy) pour faire remonter les problèmes afin qu’ils s’en saisissent.