L'info régionale

Réseaux sociaux

CR38 et CR des Savoie : rencontre avec la MSA des Alpes du Nord

CR38 et CR des Savoie : rencontre avec la MSA des Alpes du Nord

Jeudi 10 octobre, des représentants de la CR des Savoie et de la CR38 ont rencontré M. Fabien Champarnaud et Mme. Françoise Thévenas, respectivement Directeur Général et Présidente de la MSA des Alpes du Nord. L’occasion de faire le point sur les élections à venir ainsi que sur le fonctionnement et les perspectives d’avenir de la MSA.

D’après monsieur Champarnaud, les élections qui se dérouleront du 20 au 31 janvier 2020 s’articulent autour de deux enjeux principaux :

Tout d’abord, le Directeur de la MSA rappelle les enjeux économiques du vote. Il précise que la taux de participation sera fondamental pour négocier avec l’État des moyens constants devant permettre la mise en œuvre de politiques cohérentes, ambitieuses et pérennes.

Le deuxième enjeu sera d’avoir un maillage territorial pertinent avec la présence de nombreux délégués sur le terrain. M. Champarnaud insiste sur l’importance d’avoir « des sentinelles sur le territoire » capables de véhiculer des messages de prévention et de faire remonter les situations complexes. Il ajoute : « être délégué, c’est avoir envie d’agir et être acteur de son territoire. »

Pour Jean-Louis Ogier, Président de la CR AURA, la MSA s’est complétement éloignée du terrain et a une très mauvaise image auprès du monde agricole. Gilles Chatelain, Président de la CR des Savoie, ajoute qu’en considérant le taux de participation aux dernières élections MSA (entre 25 et 30%), on est finalement bien en deçà de la mobilisation observée pour les élections Chambres d’agriculture 2019 auxquelles près d’un agriculteur sur deux à participer…

De son côté, Christian Provent (secrétaire général de la CR Savoie) regrette que les délégués cantonaux ne soient pas suffisamment connus par leurs collègues. Il déplore également la différence de traitement qui est faite par le délégué en fonction du cas rencontré (et de l’appartenance syndicale ?).

Les représentants abordent ensuite la question des suicides. Franck Porcher (président de la CR38) estime que la détresse du monde agricole est liée à l’entrée dans une spirale négative d’où l’agriculteur ne pourra pas sortir sans entraide et solidarité. Il ajoute que si les causes du suicide en agriculture sont essentiellement liées à des problèmes de revenus et de trésorerie, le dénigrement de leur profession par le grand public ajoute un sentiment d’incompréhension et de culpabilité qui est absolument insupportable.

M. Champarnaud et Mme. Thévenas demandent à ce que toutes les situations de détresse détectées par la Coordination Rurale puissent leurs être signalées. Le Directeur ajoute qu’il est important de rappeler aux agriculteurs qu’ils ont droit à la prime d’activité et au RSA en cas de difficultés financières. Pour répondre au reproche fait concernant l’éloignement du terrain des services de la MSA, il rappelle enfin que des accueils sur rendez-vous sont proposés sous un délais de 7 à 15 jours dans les antennes de Chambéry, Annecy, Grenoble ou Vienne.