L'info régionale

Réseaux sociaux

CR36 : table ronde sur la situation agricole

coronavirus-fond-jaune

CR36 : table ronde sur la situation agricole

Une réunion téléphonique a eu lieu le 16 avril 2020 afin de faire un point concernant la situation agricole de l’Indre. Étaient présents : Axéréal, Ets Villemont, Groupama, MSA, GDMA, JA, FDSEA, Confédération Paysanne, Chambre d’agriculture, DDT et Coordination Rurale. Voici le résumé de cette table ronde.

 

COVID-19 :
Le Préfet nous a informé qu’à ce jour, il y a moins d’entrée dans les services COVID du département : il y a actuellement des places vacantes, et même certaines unités réduisent leur capacité d’accueil. Les personnes admises en réanimation sont principalement des personnes âgées et du personnel soignant. 60% des personnes décédées dans le département ont plus de 70 ans. Toutefois, il est toujours fortement recommandé de suivre les consignes de sécurité et d’appliquer les gestes barrières.

 

Chasse :
Un arrêté départemental vient d’être signé relatif à la destruction des corbeaux (dégâts sur les semis réalisés). La chasse au sanglier est autorisée, si elle est individuelle et uniquement sur sa propre exploitation et ayant validé son permis de chasse. Si l’exploitant n’est pas chasseur, il a la possibilité de faire appel aux louvetiers, ou bien, de donner délégation à une tierce personne (salarié, voisin…).

 

Télépac :
La date limite de dépôt est le 15 juin, pour l’agriculture biologique également. La date du 15 mai pour les jeunes installés est maintenu afin de bénéficier des DPB de la réserve. Toutefois, une tolérance dans l’instruction des dossiers sera maintenue, voire une installation avec rétroactivité si nécessaire.

 

Dossier installation :
A présent le centre des impôts répond par mail, mais le greffe du tribunal de commerce de Châteauroux ne répond pas et par conséquent, il n’y a aucune délivrance d’extrait Kbis.

 

Vente de plans :
La vente de plans de fleurs est autorisée, lorsque le pépiniériste vend également des plans de légumes et de fruits. Le préfet a donné des instructions au force de l’ordre dans ce sens, pour ne pas verbaliser les vendeurs et les acheteurs.

 

Déplacement des experts :
Des dégâts de sangliers et de gel sur épis sont constatés sur le terrain. Les experts de la Fédération de chasse se déplacent en respectant les consignes de sécurité et les gestes barrières. Toutefois, Groupama recommande aux exploitants d’envoyer au préalable des photos en mentionnant la date du semis, la variété, la surface impactée…

 

MSA :
La plateforme téléphonique est enfin ouverte tous les matins de 8h30 à 12h00. Tous les services sont opérationnels et fonctionnent en télétravail. Le numéro de prévention des suicides est également en service !

 

Déchetteries :
Le Préfet demande aux déchetteries de rouvrir leurs portes afin d’éviter que les particuliers fassent des feux de déchets verts.

 

Ressource en eau :
Dans le département, le niveau des rivières et des nappes est le même que l’année dernière à la même époque. Il n’y a pas d’inquiétude pour le moment. Même si nous attendons tous la pluie…
Marché des céréales :
Les Ets Villemont et Axéréal sont inquiets des conséquences à venir dans la filière céréalière. Du fait du confinement, la consommation de la bière a fortement diminué. Par conséquent, l’industrie brassicole est déjà couverte en très grande partie. La consommation de farine boulangère a également baissé. Les meuniers sont aussi couverts en partie. Au niveau mondial, la consommation d’éthanol a fortement diminué. Les problèmes de logistique sont encore présents. La SNCF a diminué son nombre de trains et le fret routier ne fonctionne pas normalement : souvent à l’aller le camion est plein, mais au retour il est vide. D’où un surcoût assez significatif. Les entreprises de transport n’ont pas assez de chauffeurs, ceux-ci ayant fait jouer leur droit de retrait.

 

Grippe aviaire :
Il y aurait des cas de H5N8, ou grippe aviaire, en Europe de l’Est. En raison du confinement, il y a moins de promeneurs pour constater les oiseaux morts : restons vigilants. C’est une nouvelle épée de Damoclès.

 

Une prochaine réunion téléphonique aura lieu dans une dizaine de jours. N’hésitez pas à nous faire remonter les problématiques que vous rencontrez sur vos exploitations par mail à centre@coordinationrurale.fr

 

Bon courage à tous. Prenez soin de vous.