L'info régionale

Réseaux sociaux

CR26 : Assemblée générale et visite à la ferme

AG CR 26-2021

CR26 : Assemblée générale et visite à la ferme

Le mercredi 24 mars, la Coordination Rurale de la Drôme s’est retrouvée à Saint-Martin-d’Août sur la ferme d’Aurore et de Jean Nivon pour son Assemblée Générale.

La matinée a été dédiée aux formalités statutaires, ainsi qu’à quelques changements dans le CA.  Bruno Graillat, président de la CR 26, a ensuite proposé aux adhérents d’ouvrir le débat sur les questions d’actualité. Invités à l’Assemblée Générale, Emmanuelle Anthoine, députée de la Drôme et conseillère départementale, et David Bouvier, vice-président en charge de l’agriculture à la communauté de communes Porte de DrômArdèche, ont pu participer aux échanges.

David Bouvier a rassuré les agriculteurs concernant la création d’une voie verte au milieu des vergers. Il veut que tout soit fait pour préserver leur métier et leurs conditions de travail. Il a bien conscience que beaucoup de communication envers les usagers de cette voie sera nécessaire pour permettre une bonne cohabitation.

Emmanuelle Anthoine a répondu aux nombreuses questions des adhérents. Concernant la loi EGALIM, un motif de déception pour la plupart des agriculteurs chez qui elle avait suscité beaucoup d’espoirs mais dont les résultats se font toujours attendre, la députée a tenu à préciser qu’elle avait interpellé le ministre de l’Agriculture, en lui faisant remarquer que cette loi n’était pas allée assez loin. Elle a dit combien elle s’efforçait de faire entendre la voix de l’agriculture drômoise et a assuré : « L’agriculture ne doit pas être la variable d’ajustement dans nos contrats d’échange mondiaux (MERCOSUR, CETA, etc.). »

Le débat s’est terminé par un message d’alerte de Fabrice Nemes, adhérent à la CR 26 et producteur de petits fruits à Epinouze : « La crise sanitaire a mis en avant le besoin de conserver une souveraineté alimentaire française. Or, les surfaces agricoles destinées aux énergies vertes sont de plus en plus nombreuses. Il nous faut rester attentif à ce sujet : la méthanisation ne nourrit pas les Français ».

La journée s’est poursuivie par un repas convivial en plein air, puis par une visite de la ferme. Jean et Aurore Nivon ont pu montrer aux adhérents présents leurs serres, leurs vergers et leurs animaux (poules pondeuses et chèvres). Ils ont également expliqué le fonctionnement de leur système et l’équilibre économique qu’ils ont trouvé entre leurs productions et leur magasin sur la ferme qui permet de valoriser leurs produits et ceux d’autres producteurs.

La CR 26 tient à remercier grandement Aurore et Jean Nivon pour leur accueil chaleureux, ainsi que nos 2 élus pour leur participation aux débats.