L'info régionale

Réseaux sociaux

CR AURA : Avec Sarah SINGLA, les adhérents se forment à la pratique des couverts végétaux

CR AURA : Avec Sarah SINGLA, les adhérents se forment à la pratique des couverts végétaux

Au cours des derniers mois, les agriculteurs ont assisté avec impuissance à la multiplication des prix de certains intrants (engrais par exemple) et ont vu s’envoler leurs coûts de production sur de nombreux secteurs de charges (carburants, matières premières, contenants…). C’est dans ce contexte particulier qu’une douzaine d’adhérents de la Coordination Rurale Auvergne Rhône-Alpes ont souhaité s’initier ou améliorer leurs connaissances sur la pratique des couverts végétaux.

Pour cela, la CR a fait appel à l’agricultrice aveyronnaise, ingénieure agronome adepte du non-labour et formatrice du réseau Hum’s, Sarah SINGLA. Installée sur une ferme en ACS (Agriculture de Conservation des Sols) depuis 1980, elle est venue prodiguer aux participants ses conseils en matière de préservation et de régénération des sols. Elle a notamment insisté sur l’importance du choix, de la mise en place et de la valorisation des couverts végétaux.

Les participants, initiés ou non à l’agriculture de conservation, ont revu les bases du fonctionnement du sol et de sa fameuse texture en « couscous » comme le décrit Sarah SINGLA, signe d’un sol vivant et propice à l’agriculture de conservation. Un sol vivant est un sol aéré, fertile, avec une activité biologique riche !

En comparant l’agriculture de conservation à des situations communes de la vie courante (cuisine, anatomie…), Sarah SINGLA a su captiver l’attention de son public. Les agriculteurs ont ainsi planché sur l’agronomie de leurs sols et tenté de planifier leurs futurs couverts végétaux pour amorcer une transition pour les uns ou améliorer les pratiques existantes pour les autres.  À chaque situation, son couvert ! Selon le sol, les objectifs, le climat, le budget et le salissement constaté (ambroisie notamment), le couvert à mettre en place sera différent.

Sarah SINGLA admet cependant que la transition vers ce type de pratiques n’est pas facile. Avant de se lancer dans l’agriculture de conservation des sols, il est important de se former, d’établir un prévisionnel cohérent et d’apprendre le fonctionnement de son sol.

Avec son franc-parler et sa remise en question permanente des idées reçues, Sarah SINGLA est parvenue à susciter une réflexion profonde chez les participants, la plupart estimant d’ailleurs avoir été particulièrement bousculés dans leurs certitudes. D’après les témoignages recueillis à l’issue de la formation, certains adhérents estiment d’ailleurs que, s’ils avaient suivi une telle formation une quinzaine d’année plus tôt, ils auraient considérablement revus leurs pratiques en matière de régénération des sols.

Face à l’intérêt suscité par cette formation et à la satisfaction unanime des participants, la CR Auvergne Rhône-Alpes envisage d’ores-et-déjà l’organisation d’une seconde session de mise en pratique sur le terrain. Selon le contexte, celle-ci pourrait se dérouler au cours du premier semestre 2023.

La CR AURA remercie chaleureusement Sarah SINGLA pour la qualité de son intervention et la clarté de son propos.