L'info régionale

Réseaux sociaux

CR 06 et CR 83 : Les préfets sollicités sur le sujet sensible du foncier

CR 06 et CR 83 : Les préfets sollicités sur le sujet sensible du foncier

La Coordination Rurale PACA s’est mobilisée dans ses départements pour dénoncer les difficultés du métier et les embûches que les agriculteurs rencontrent au quotidien pour exercer leur profession. Mais la liste des problématiques est longue… Alors pour commencer par la commencement, Élisabeth Venne, présidente de la CR 06 et Max Bauer, président de la CR 83, ont décidé d’interpeller les préfets de leur départements respectifs sur la problématique de l’accès au foncier en agriculture.
Le foncier, la terre, le sol, c’est bien la base de l’agriculture. Sans terre, pas de culture, pas de récolte ; sans terre, on ne fait pas pâturer les troupeaux, sans terre, l’agriculture n’est rien.

Pour symboliser les difficultés de l’accès au foncier, les deux présidents ont adressé un courrier aux préfets, mais également un peu de cette terre à laquelle ils ont parfois du mal à accéder.

Le courrier adressé au Préfet du Var :

« Monsieur le Préfet,

Depuis votre nomination, en raison de la crise du COVID-19, nous n’avons pas pu nous rencontrer pour vous présenter la Coordination Rurale 83 et échanger sur divers sujets agricoles relatifs au Var.

Comme vous le savez sûrement, cette rencontre avait lieu au moins une fois par an avec vos prédécesseurs. Pour autant, j’ai eu l’occasion de participer à des réunions en votre présence (session de d’Agriculture, commission loup), et j’ai le sentiment que vous êtes attachés à notre agriculture et engagés à la défendre.

Depuis plus d’un mois, un peu partout en France, la Coordination Rurale manifeste pour dénoncer le malaise agricole et la situation catastrophique à laquelle sont confrontés les agriculteurs : des dettes exorbitantes, plus de 1500 dépôts de bilan par an, un sentiment d’isolement, 2 suicides par jour, une pression sociétale de plus en plus forte et un dénigrement de la profession inédit.

En tant que secrétaire général adjoint de la Coordination Rurale, j’ai co-organisé le rassemblement à Paris du 4 mars prochain. Avec le slogan : « STOP AUX FERMES QUI FERMENT », nous voulons montrer la réalité du monde agricole, sa précarité et aussi tout l’intérêt d’être vigilant et de soutenir l’agriculture française. Président de la région PACA et de la CR départementale du Var, je sais que certains peuvent penser que nous sommes à l’abri de certaines situations que connaissent des productions dans d’autres régions. Je pense qu’ils ont tort !

C’est pourquoi, je souhaite attirer votre attention sur un sujet central de la profession agricole : l’accès au foncier, à travers ce symbole : un peu de terre dans un bocal. C’est la terre d’un horticulteur de fleurs coupées, inquiet du devenir de son exploitation et de son avenir dans l’agriculture. Beaucoup de ses collègues agriculteurs, quelle que soit leur production, partagent ce sentiment d’angoisse et d’inquiétude.

Une politique transparente, pragmatique, réactive et d’anticipation , mais surtout au service de l’intérêt général, est la seule politique viable si nous ne voulons pas voir disparaître des petits producteurs au profit de grosses structures.

Dans l’espoir de vous avoir sensibilisé sur la démarche de la CR 83 et certain de l’attention que vous porterez à ma demande, je vous prie d’agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de ma haute considération.

     Max Bauer, Président de la CR 83″