L'info régionale

Réseaux sociaux

Coup de gueule : « que ceux qui sont favorables à la présence du loup paient les dégâts ! »

Coup de gueule : « que ceux qui sont favorables à la présence du loup paient les dégâts ! »

Le secrétaire général de la Coordination Rurale de l’Isère François FERRAND a vivement réagit suite à un article paru dans la presse régionale dans lequel aucun élément n’était donné concernant le coût induit par la présence et la prolifération du loup en France. Sa réaction pleine de bon sens est agrémentée de données précises et vérifiées.

« Suite à l’article sur le loup, paru dans la rubrique régionale du 26-08-2020 du Dauphiné Libéré, je souhaite apporter à la connaissance des lecteurs les informations complémentaires suivantes :

Outre le fait que la population de loups est en expansion dans notre département comme dans tout le pays, je voudrais aborder les dommages et le coût induit par la présence de ce canidé en 2019 :

  • pour les indemnisations : il y a eu 3 790 constats d’attaques établis, 12 487 victimes constatées et 37 départements concernés. Cela représente 3,07 millions d’euros versés et en cours de paiement.
  • pour la protection : il y a eu 34,70 millions d’euros de dépenses prévisionnelles éligibles (avant application des pla-fonds), soit 26,84 millions d’euros (Etat+FEADER).

Cela représente donc un total de 29,91 millions d’euros, soit 59 820 euros par loup au titre de l’année 2019 si on estime que la population de loups en France était de 500 cette année là.

Il faut ajouter à cette somme les coûts annexes des structures qui travaillent sur la question.

J’ajoute que les dommages sont indemnisés par des fonds propres destinés aux agriculteurs. Ils sont donc doublement pénalisés en étant victimes et contributeurs. La logique et la justice voudraient que ceux qui sont favorables à la présence et à la prolifération du loup paient les dégâts et non pas les agriculteurs qui en subissent déjà les lourds préjudices.«