L'info régionale

Réseaux sociaux

Consultation ZNT Riverains – Faites-vous entendre !

ZNT article

Consultation ZNT Riverains – Faites-vous entendre !

L’actualité agricole et médiatique est monopolisée par la nouvelle lubie du gouvernement et de certains maires : les zones de non-traitement (ZNT) à proximité des riverains. Sur ce sujet, la Coordination Rurale a décidé de rester ferme et sans compromis, et donc de refuser catégoriquement toute ZNT.

Vous, paysans, devez faire entendre votre voix pour qu’il n’y ait pas de ZNT.
Accepter l’idée d’une ZNT, aussi petite soit-elle, sans que nous puissions voir les prix de nos productions augmenter ni même une compensation financière de ces contraintes, ­c’est mépriser notre travail nourricier.

La CR rappelle que les produits phytosanitaires sont autorisés par l’Anses et donc par le Gouvernement, et que, ayant passé le Certyphyto, les agriculteurs sont qualifiés pour les acheter et les utiliser.

De plus, il n’existe aucun élément tangible permettant d’affirmer que les riverains à proximité des champs seraient soumis à un danger suite à l’utilisation de traitements phytopharmaceutiques. Il apparaîtrait par ailleurs dans ce cas une prévalence de problèmes de santé chez les ruraux en comparaison des urbains.
Comme le rappelle l’Anses dans son communiqué de presse du 13 septembre 2019 :

« La protection des populations lors de l’utilisation de produits phytopharmaceutiques fait partie des missions premières de l’Anses.

L’évaluation des produits phytopharmaceutiques réalisée par l’Anses dans le cadre des autorisations de mise sur le marché, prend en compte l’exposition des personnes présentes et des riverains, sur la base d’une méthodologie harmonisée au niveau européen par l’EFSA, l’autorité européenne en charge de la sécurité sanitaire des pesticides à l’échelle européenne.

Pour chaque dossier d’évaluation en vue d’une autorisation de mise sur le marché, l’exposition des personnes présentes et des résidents est estimée à des distances de 3, 5 et 10 m pour des applications avec un pulvérisateur à rampe dans le cas des grandes cultures, et à une distance de 10 m pour les vergers et les vignes avec un pulvérisateur à jet porté (pulvérisation vers le haut). En ce qui concerne les autres méthodes d’application, une méthodologie d’évaluation dédiée doit être utilisée.

Dès lors que l’exposition estimée met en évidence un risque pour la santé humaine, aucune autorisation de mise sur le marché ne peut être délivrée. Dans tous les cas, quand l’exposition estimée dépasse la valeur toxicologique de référence à 10 m du pulvérisateur, le produit n’est pas autorisé. »

Tant que les prix agricoles ou des indemnités à l’euro près ne couvrent pas la baisse de rendement liée aux ZNT, la Coordination Rurale sera opposée sans concession à tout projet amenant à la création de zones de non-traitement à proximité des riverains.

3 ÉTAPES
5 MINUTES
Pour éviter de se voir imposer ces ZNT

Étape 1
Participez à la consultation du gouvernement sur un projet de décret et un projet d’arrêté relatifs aux mesures de protection des personnes lors de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques à proximité des zones d’habitation :
http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=forum&id_article=2032

Consultation publique ZNT

Étape 2
Signez la pétition « Non aux ZNT Riverains ! Foutez la paix aux paysans ! » : https://www.change.org/p/gouvernement-non-aux-znt-riverains-foutez-la-paix-aux-paysans

Pétition Non aux ZNT Riverains

Étape 3
Partagez ces deux liens avec vos collègues, vos amis et votre famille pour qu’eux aussi soutiennent les paysans.