L'info régionale

Réseaux sociaux

Consultation publique sur les nuisibles : Mobilisons-nous !

consultation publique nuisbles

Consultation publique sur les nuisibles : Mobilisons-nous !

La consultation publique fixant la liste, les périodes et les modalités de destruction des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts (précédemment appelés nuisibles) prendra fin ce 27 juin 2019 à minuit.

Mobilisons-nous ! D’autres le font à notre place !

Nous constatons que la situation est catastrophique dans nos campagnes, pourtant les ruraux représentent une minorité des votes. Pour l’instant une majorité écrasante s’est exprimée contre cet arrêté, laissant présager des décisions futures qui vont faire grincer des dents dans nos rangs !

Il suffirait que les agriculteurs prennent 5 minutes pour dire qu’ils sont favorables à l’arrêté et la situation serait modifiée immédiatement.

Faites entendre votre voix en participant à la consultation publique en cliquez-ici

Ne pas hésiter à ajouter d’autres espèces localement nuisibles !

Le projet d’arrêté retient comme critères « pour motiver le classement d’une espèce « susceptible d’occasionner des dégâts » :
1. dommages chiffrés imputables à l’espèce considérée significatifs et probants à l’échelle du département : 10 000 euros de dégâts environ par an (non limités à une seule plainte) ;
ou
2. abondance de l’espèce (prélèvement d’au moins 500 individus par an en particulier) et risques d’atteintes significatifs à l’échelle du département à l’un au moins des intérêts protégés au regard de l’espèce considérée.« 

En Bretagne par exemple, le Choucas (espèce protégée) explose littéralement ces critères (la chambre d’agriculture du Finistère a chiffré les dégâts à 1 million d’euros sur le seul Finistère) et doit être ajouté à la liste nationale des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts.

Mais dans votre département, d’autres espèces pourraient être ajoutées (vautour, blaireau,…), sachant que les pigeons, sangliers et lapins obéissent à une autre réglementation, le classement nuisible étant décidé au niveau départemental par le préfet.

Exemple de commentaire

Titre : Avis favorable à l’arrêté
Texte de votre message : « Je suis favorable à ce projet d’arrêté ministériel pris pour l’application de l’article R. 427-6 du code de l’environnement et fixant la liste, les périodes et les modalités de destruction des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts.
En tant qu’agriculteur, il m’est essentiel de conserver une possibilité d’intervention en cas de prolifération des espèces mentionnées ici et susceptibles de causer des dégâts. 

Je souhaite également que [telle espèce] soit ajoutée à la liste. »

La CR maintient son souhait d’intégrer le CNCFS !

L’article R421-2 du code de l’environnement donne 4 places aux représentants de l’agriculture et de la forêt au sein du conseil national de la chasse et de la faune sauvage (CNCFS).

La section dégâts de gibier de la CR souhaite y participer afin de porter ses propositions en matière de régulation des espèces.