L'info régionale

Réseaux sociaux

Gastronomie française : consommez français pour vos fêtes !

français

Gastronomie française : consommez français pour vos fêtes !

Dans de nombreuses grandes surfaces, on constate avec étonnement qu’une grande partie des produits proposés ne présentent pas un étiquetage clair.
Au mieux, étiqueté origine bulgare ou hongroise, lorsque ce n’est pas simplement une mention « transformé en France », « EU » ou carrément aucune mention de l’origine, trouver l’origine d’un produit peut être fastidieux voire impossible. Est-il possible d’acheter un produit français sans se tromper?

Un cadre français différent

En cette période qui approche des festivités de fin d’année, exigez la meilleure traçabilité pour les produits de votre table ! Vous, consommateurs-citoyens, devaient être avertis des pratiques qu’il existe aujourd’hui autour de la production française.
En effet, la France possède une mise aux normes spécifique concernant les bâtiments d’élevage, les techniques de gavage des palmipèdes pour le foie gras notamment, les normes de biosécurité (évidemment suite aux épisodes de grippe aviaires qui ont décimé plusieurs élevages français) et la liste n’est pas exhaustive. Cependant, ces normes peuvent tout à fait différer d’un pays à l’autre, notamment des pays de l’Est, où le canard est par exemple moitié moins cher qu’en France pour le transformateur. Mais à quelle qualité ?
Au delà d’une concurrence déloyale, c’est aussi la transparence que dénonce la Coordination Rurale sur l’étiquetage des produits.

D’autres départements se mobilisent contre ce méfait, la Coordination Rurale des Pays de la Loire et le collectif des Canards en colère ont décidé de répondre à cette injustice, en collant des autocollants sur les blocs de foie de gras, dont l’origine n’est pas française.

Car un foie gras fabriqué en France ne provient pas forcément d’un canard ou d’une oie, qui a été non seulement protégé par les règles d’élevage en France, et la traçabilité n’est pas complète: né, élevé, gavé ou abattu et transformé sont tout à fait différents.

Les boissons n’y échappent pas

C’est aussi le cas pour les boissons alcoolisées* de notre région Grand Est, tels que la Champagne, les vins d’Alsace et autres appellations.
La Coordination Rurale milite pour un affichage clair et lisible de la provenance, et dénonce ce marketing visant à profiter de l’image d’un produit français et de l’attachement du consommateur à cette origine pour vendre autre chose (étiquetage trompeur).
A ce sujet, la CR67 avait d’ailleurs mené une action en ce sens début décembre 2016 à Illkirch, sur des vins d’origine “Espagne” et “Communauté Européenne” (plus de détails ici).

*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.