L'info régionale

Réseaux sociaux

Chasse et confinement : où en sommes-nous ?

chasse

Chasse et confinement : où en sommes-nous ?

Depuis le 11 novembre, les chasseurs du Gers bénéficient d’une dérogation au confinement spécifique à certaines espèces tandis que la chasse au petit gibier reste proscrite.

– Sanglier, chevreuil et cerf : sont autorisés les tirs individuels à l’affût ainsi que les battues dans les conditions fixées par l’arrêté de mise en œuvre d’actions de régulation de la faune sauvage, relevant de missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

– Nuisibles (ragondin, renard, corneille, pie bavarde) : régulation possible en réponse à des dégâts agricoles imminents ou avérés, par le titulaire du droit de destruction sous réserve d’avoir rempli la déclaration de dégâts (à retrouver en fin d’arrêté). Attention : si vous êtes amenés à vous déplacer pour réguler les nuisibles, que ce soit par tir ou piégeage, vous devez être en possession de la déclaration de dégâts ainsi que de votre attestation de déplacement dérogatoire sur laquelle vous devrez cocher la case « participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative ».

– Pigeon ramier : autorisé uniquement pour du tir à poste fixe et dans le strict respect des gestes barrières (cf. l’arrêté).

Ce qu’il faut retenir : hormis pour la régulation du grand gibier, des nuisibles et du pigeon ramier telle que définie dans l’arrêté préfectoral, toute activité de chasse reste pour l’heure interdite. Par ailleurs, en plus des papiers habituels (permis, assurance, etc.) vous devrez avoir en votre possession l’attestation de déplacement dérogatoire sur laquelle vous devrez cocher la case « participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative ».

Tags :