L'info régionale

Réseaux sociaux

Viande

Viande

Vache limousine Bertrand Venteau
Conjoncture bovine : la décapitalisation allaitante accélère

La décapitalisation allaitante se poursuit. Au 1er janvier, le cheptel français comptait 3,824 millions de vaches de type viande, soit 92 000 de moins qu’il y a un an (ou -2,4%). Les réformes élevées sur les premières semaines de l’année malgré le recul du cheptel...

Viande bovine française : ne lavons pas plus blanc que blanc !

Dans son plan de filière faisant suite aux États généraux de l’alimentation (EGAlim), la filière bovine française a décidé d’orienter sa production vers une montée en gamme : 40 % de viande bovine devra être sous label rouge à l’horizon 2022. La Coordination Rurale restera vigilante pour...

tuberculose - Aide bovins allaitants
Les éleveurs ont besoin d’abattoirs de proximité

Lors de sa visite pendant le Sommet de l’Élevage en octobre 2019, le Président de la République, interpellé par les éleveurs, proposait de construire des abattoirs pour aider les éleveurs. Pour la Coordination Rurale, il s’agit effectivement d’une nécessité qui passe également par le soutien...

Alexandre Armel congrès CR 2019
En quoi la course à l’export précipite l’élevage français vers la faillite ?

A l’occasion de l’assemblée générale de la Coordination Rurale qui s’est déroulé le 4 décembre dernier dans l’Oise, Alexandre Armel est intervenu sur les dangers d’une vision exportatrice pour l’agriculture (retrouver le support en cliquant ici). La France demeure de loin le premier pays producteur agricole...

Vaches galloway ER
Un éleveur retourne à l’école… et raconte son métier

Lassé d’entendre tant de contre-vérités à la télévision et à la radio, fatigué de lire autant de commentaires négatifs sur internet, Emmanuel RIZZI, éleveur de vaches acères a néanmoins choisi de prendre le taureau par les cornes en expliquant son métier aux élèves de son école communale.

Ouverture du marché chinois à la viande bovine française : la CR met en garde

Début novembre, le président chinois Xi Jinping recevait le président Emmanuel Macron accompagné d’une délégation française d’entrepreneurs dans le but de finaliser des contrats et renforcer la présence française sur le sol chinois. Parmi eux se trouvaient des représentants de la filière bovine française, de l’interprofession comme d’entreprises privées. L’objectif affiché : une forte augmentation des exportations de viande bovine française vers l’Empire du Milieu qui passeraient de quelques tonnes aujourd’hui à plus de 20 000 tonnes fin 2020. La Coordination Rurale, qui défend la souveraineté alimentaire de chaque État, met en garde sur cette fuite en avant et souhaite avant tout que les exportations soient rémunératrices pour les éleveurs.

section viande
Les intrusions dans les élevages doivent être condamnées

Les élevages français sont devenus la cible de militants qui remettent en question le travail des éleveurs, causent des dégâts importants et mettent en péril la sécurité sanitaire des animaux. Ces "visites", réalisées en toute illégalité, conduisent à la publication de vidéos sur internet jetant...