L'info régionale

Réseaux sociaux

Betteraves

Betteraves

saint-louis-sucre
Élections à la Commission Répartition de la Valeur chez SLS, votez pour la liste CR !
[vc_row css_animation="" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" angled_section="no" text_align="left" background_image_as_pattern="without_pattern"][vc_column][vc_column_text]

Saint Louis Sucre organise pour l’ensemble du groupe des élections planteurs pour la Commission de Répartition de la Valeur (CRV). Cette commission a pour compétence de valider le prix payé de la betterave en fonction du prix moyen du sucre. Pour la première fois en France, un industriel du sucre cherche à donner à son groupe une représentativité ouverte à l'ensemble de ses planteurs. Nous vous invitons à saisir cette opportunité en votant pour nos candidats !

Tereos : La CR encourage les planteurs à se prononcer

Suite à l'ouverture des marchés du sucre et sur saisine de Saint-Louis Sucre, l'Autorité de la concurrence a ouvert une enquête sur les pratiques de Tereos concernant son approvisionnement en betteraves. En conséquence, le sucrier a proposé des engagements pour permettre de se conformer aux règles notamment s'agissant de la durée des contrats. Ces engagements (consultables en cliquant ici) constituent un pas intéressant et utile pour permettre plus de transparence en apportant des informations sur la situation des adhérents vis-à-vis de Tereos.

La Coordination Rurale salue les engagements pris par Tereos

Après que l'Autorité de la concurrence ait considéré que plusieurs pratiques de Tereos étaient susceptibles d'avoir un effet verrouillant sur le marché de la betteraves, le groupe sucrier annonce des engagements qui ont pour vocation de clarifier les relations entre leurs coopératives et les planteurs. Pour la CR, la transparence contractuelle que va engendrer ces mesures ne peut qu’améliorer les liens entre les planteurs et les sucreries. Pour l’intérêt des producteurs, il est évident que ces avancées permettent à tous les groupes sucriers de travailler sereinement, ce qui ne peut qu’être bénéfique à la pérennité de la filière sucrière française et surtout au maintien d’un revenu digne pour les producteurs.

Votez pour le betteravier de l’année !

La quatrième édition du concours « Le betteravier de l'année » a de nouveau attiré de nombreux candidats. Parmi les 10 finalistes retenus par le jury se trouvent deux représentants de la Coordination Rurale : Damien Brunelle (02) et Pascal Imbault (28). L'heure est maintenant au vote pour élire le betteravier de l'année 2017 et récompenser ainsi son travail et son investissement quotidien. Nos deux agriculteurs CR comptent sur vous !

Lancement de la Section Betteraves de la CR

Avec la fin annoncée des quotas betteraviers, les planteurs sont inquiets du devenir de la production betteravière française, mise à mal par la dérégulation des marchés. Considérant que les producteurs n’étaient pas représentés de manière impartiale lors des négociations d’organisation de filière post quota, les planteurs de la Coordination Rurale ont décidé de s’organiser pour défendre leur profession. Ce lundi 14 novembre 2016, ils étaient réunis à Clos Fontaine (77) pour lancer la section Betteravière du syndicat.

Être syndiqué à la CGB, une obligation ?

« Être syndiqué à la CGB, une obligation ? », tel était le titre de la lettre de Philippe Deron, vice-président de Coordination Rurale du Pas-de-Calais publiée dans la rubrique le courrier des lecteurs de la France Agricole du 28 avril dernier.

Les betteraviers : futures victimes de la dérégulation des marchés !
Avec la fin des quotas programmée dès 2017 les industriels européens du sucre veulent accroître leur production pour gagner en compétitivité. Lors de leurs assemblées générales et réunions d'information, les fabricants de sucre ont dévoilé leurs stratégies ainsi qu’une vague idée sur la teneur des contrats proposés aux planteurs. Leurs propositions ne font que confirmer les inquiétudes de la Coordination Rurale, la suppression des outils de régulation vise à produire plus pour être payés moins !
Fin des quotas betteraviers : un rapport ministériel diagnostique des perspectives glorieuses, pas la CR Picardie!

Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture a reçu le 28 septembre 2015 un rapport affirmant que la filière sucrière française dispose de la capacité à produire des volumes importants de sucre de qualité à un prix compétitif qui lui permettra de tirer parti de la fin des quotas sucriers (1er octobre 2017), tout en augmentant la production ainsi que les exportations qui ne seront plus limitées. Pour la CR Picardie, ce rapport qui recommande de supprimer les outils de régulation pour produire plus et payer moins les producteurs est une aberration.