L'info régionale

Réseaux sociaux

CR 16

CR 16

PAC – Paiement des aides couplées de la campagne 2019

Le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation nous informe que conformément au calendrier annoncé, le premier paiement des aides couplées végétales au titre de la campagne PAC 2019 est intervenu le 20 février pour les aides à la production de soja, protéagineux, blé dur, chanvre, houblon, pommes de terre féculières et riz. Un second paiement interviendra le 19 mars 2020 pour les dossiers dont les contrôles administratifs n'étaient pas finalisés pour le versement du 20 février.

champ maïs
Intempéries de l’automne 2019 – paiement vert
Les intempéries survenues cet automne ont notamment eu pour conséquence de retarder significativement la récolte d'une partie des maïs et d'empêcher le semis et/ou la levée de cultures dérobées et de couverts hivernaux.

agribashing
Les tracteurs en ville contre l’agribashing

Plusieurs dizaines d’agriculteurs de Charente se sont réunis ce mardi 8 octobre pour dénoncer le phénomène actuel d’agribashing dont ils sont victimes, mais aussi les Zones de non-traitement (ZNT) et les accords de libre-échange CETA/MERCOSUR.

zones humides
Destruction de zones humides à Touvérac (16)

Dans le cadre de la construction de la mise à 2x2 voies de la nationale 10 entre Chevanceaux et Reignac, une zone Natura 2000 étant affectée, afin de répondre aux enjeux prescrits dans le cadre de la réglementation, "l'État a engagé la mise en oeuvre du programme de mesures compensatoires environnementales, qui consiste à acquérir (ou maîtriser) et restaurer 132 ha. Le groupement CREN-Charente Nature (1) est attributaire du marché pour la conception et la réalisation de ce programme et sa mission a débuté le 27 juillet 2011. La mise en oeuvre de ces mesures sur une durée de 30 ans demandera à être examinée sous le prisme des règles de la comptabilité et du code des marchés : un découpage en "lots" dédiés à la restauration, puis à la gestion, demande notamment à être étudié" (2).

CETA
Lettre à Madame Marsaud, députée de Charente

Quelle ne fut pas ma grande déception au moment où j'ai appris votre vote en faveur du Ceta. J'imagine que vous avez tenu à répondre aux ordres venus de bien plus haut (quelques-uns ont eu le courage, parmi vous, de n'y avoir pas obéi) ou alors votre réflexion ignore la synthèse.