L'info régionale

Réseaux sociaux

Nouvelle Aquitaine

Nouvelle Aquitaine

Gilles Estrem-Casaux
Les agriculteurs ne sont pas des punching-balls !

"Comment peut-on se faire « tabasser » sur son lieu de travail ? Eh bien en étant agriculteur par exemple ! C'est l'amer constat qu'a pu faire le dimanche 21 juin au soir, notre collègue de Buros suite à l’agression physique dont il a été victime ; un acte commis par un voisin agacé par le bruit de son tracteur alors que l'agriculteur était en train, non pas d’épandre du fumier ou de traiter ses cultures, mais simplement de faucher son champ. Sans l'intervention d'un autre voisin, jusqu'où cela serait-il allé ? 

contrôles
Les contrôles, ça suffit !

Le 16 juin 2020, le Tribunal correctionnel de Poitiers a condamné un exploitant agricole pour s'être opposé à un contrôle administratif de son exploitation.

cheval
CP DU MINISTERE DE L’AGRICULTURE : AIDE D’URGENCE AUX CENTRES EQUESTRES RECEVANT DU PUBLIC ET AUX PONEYS CLUBS

Paris, le 24 juin 2020

Le ministre de l’Action et des comptes publics, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation ainsi que la ministre des Sports ont signé aujourd’hui, les textes mettant en place l’aide d'urgence aux centres équestres recevant du public et aux poneys clubs. Ces établissements connaissent en effet des difficultés financières en raison de la suspension des activités de sport et de loisirs pendant la période de confinement dû au Covid-19.

désespoir
Inconscience ou trahison ?

J’apprends que dans la Vienne deux agriculteurs viennent de céder au désespoir en se donnant la mort. Ces décès s’ajoutent à une trop longue liste partout en France. Personne ne peut, aujourd’hui, ignorer la situation dramatique de nombreux agriculteurs, et personne ne peut dire qu’il en...

marché de plein air
Reprise des marchés de plein air : les agriculteurs de la CR 24 – MP interpellent le Préfet

Durant le confinement, la Coordination Rurale de Dordogne - Mouvement Paysan a milité en faveur du maintien des marchés de plein air et a écrit aux maires ayant suspendu les marchés ainsi qu'aux associations des maires du département afin de permettre aux agriculteurs d'écouler leurs marchandises périssables. À présent, la CR 24-MP souhaite que les conditions imposées pour la reprise des marchés soient cohérentes avec celles prises dans les autres lieux de vente comme les grandes et moyennes surfaces (GMS). C'est pourquoi, le jeudi 06 juin, une délégation a rencontré Frédéric Périssat, Préfet, les directeurs de la DDT et de la DDCSPP.