L'info régionale

Réseaux sociaux

Lait

Lait

Europe drapeau
Les éleveurs laitiers français gagnent moins que leurs voisins européens

La Coordination Rurale est présente ce lundi 31 août aux côtés des éleveurs laitiers européens membres de l’European Milk Board (EMB) à l’occasion de la réunion informelle des ministres de l’Agriculture de l’UE à Coblence (Allemagne). L’objectif de l’action est de démontrer que les producteurs de...

Mercosur
Les familles d’agriculteurs d’Europe demandent le rejet de l’accord UE-Mercosur

Pas de corrections, mais une réorientation complète. Nous avons besoin d’une politique commerciale qui garantisse des prix équitables et rémunérateurs, qui protège l’environnement et respecte les droits humains. Dans une déclaration conjointe des agriculteurs et paysans européens, 43 organisations d’agriculteurs de 14 pays – Allemagne, Autriche,...

©-Laurent-Mignaux-Terra
Référendum pour les animaux : l’offensive des antispécistes pour abolir l’élevage

Le jeudi 2 juillet a été lancé le Référendum d’Initiative Partagée (RIP) pour les animaux, à l’initiative du journaliste de France 2 Hugo Clément, de Xavier Niel (Free), Marc Simoncini (Meetic), Jacques-Antoine Granjon (Vente privée) et d’autres organisations parmi lesquelles l’association antispéciste L214. Ce référendum propose...

élevage distinguer vrai du faux
Élevage : distinguer le vrai du faux

« L’élevage contribue au réchauffement climatique », « Manger de la viande est contre-nature », « Le lait est mauvais pour la santé », etc. De nombreuses idées reçues, abusivement généralisées, circulent sur l’élevage, la plupart du temps sans fondement scientifique. Afin de distinguer le vrai du faux, la Coordination Rurale a...

veau
Marché du veau nourrisson : comment sortir de la spirale des prix bas ?

À l’approche du pic des naissances de veaux issus de mère de type laitier qui se trouve au mois de septembre, le marché du veau nourrisson reste très encombré et les prix plus bas que les années précédentes. Le secteur du veau de boucherie étant en crise, la demande française reste limitée, ce qui redirige les excédents vers l’Espagne qui achète à prix bas.