L'info régionale

Réseaux sociaux

Billet d’humeur : Sylvie Bonnet répond à M. THERON, représentant des JA du Cantal

Billet d’humeur : Sylvie Bonnet répond à M. THERON, représentant des JA du Cantal

La CR 15 souhaite réagir aux propos publiés par le représentant des JA dans L’Union du Cantal du 30 janvier 2021 concernant le report du dossier des calamités agricoles du Cantal au CNGRA du 18 février.

En effet, Monsieur THERON  dit « qu’il regrette ce report et surtout qu’on ait pu mettre en doute tout le travail d’expertise et les enquêtes réalisées sur le terrain« , selon lui « c’est s’entendre dire qu’on est allé chercher des indemnisations sécheresses pour pallier la baisse des prix du broutard. »

Des propos qui passent mal pour Sylvie BONNET, vice-présidente de la CR 15 et suppléante au CNGRA pour la CR :

« Monsieur THERON s’étonne que le CNGRA émette des réserves sur le dossier des calamités agricoles du Cantal pour 2020, mais sur qui doit-on reporter la faute ? Le report du dossier du Cantal par le CNGRA ne remet en aucun cas en cause le travail d’expertise de la DDT15, mais ne fait-il pas juste preuve d’un souci d’égalité nationale ? Eh oui dans les pays des droits de l’Homme, ce ne sont pas les premiers arrivés qui sont les seuls servis. Quant aux doutes émis sur la recherche des indemnisations sécheresse pour compenser les prix du broutard, ne faudrait-il pas que les JA demandent à leurs aînés si nous ne nous prenons pas en pleine figure le boomerang de la stratégie syndicale antérieure ?

La défiance interrogative du CNGRA ne peut qu’être fondée sur des faits qu’il serait judicieux de mettre au grand jour, peut-être « le chut il n’y a pas de rats de 2015 ! ». Si le dossier n’est pas validé le 18 février 2021, il faudrait que les investigateurs de la méfiance du comité en assument toutes les conséquences.  » Tout reste à démontrer maintenant que les questions sont posées », a déclaré Sylvie BONNET.

Sylvie BONNET siégera au prochain CNGRA aux côtés de Madame GILLOTIN pour défendre et argumenter le dossier du Cantal.

 

 

 

 

Sylvie Bonnet, vice présidente de la CR15 souhaite réagir s  » Arrêtons de reporter la responsabilité sur les autres » Cela fait plusieurs années