L'info régionale

Réseaux sociaux

Au secours du foncier

vignes - foncier agricole

Au secours du foncier

La Coordination Rurale du Jura a vivement réagi suite à la publication d’une étude sur le foncier viticole effectuée par le Comité interprofessionnel des vins du Jura. En effet, cette « étude » sur le foncier agricole réalisée en interne par le CIVJ et sans le support de la Safer ni de la Chambre d’agriculture ni des syndicats avait pour but de recenser les terres libres dans le but d’agrandir le vignoble jurassien.
Mais au lieu de faire la liste des terres réellement disponibles, à l’image des friches, des délaissées ou des vignes peu productives, le CIVJ a listé TOUTES les parcelles en AOP Jura, qu’elles soient en friches, en vigne, en pâture, en bois ou en culture, avec un classement du foncier agricole basé sur la facilité de reprise par de futurs vignerons qui laisse perplexe:

  • Très facilement disponible : (1) Terre appartenant à un vigneron ou famille vigneronne
  • Facilement disponible : (2) Terre en friche / prairie pour chevaux ou vaches à viande
  • Moyennement disponible : (3) Terre céréalière ou prairie AOP faible surface ou enclavée
  • Difficilement disponible : (4) Prairie AOP comté exploitée

Une grande publicité a ainsi été faite sur cette étude. La carte est également disponible sans restriction sur le site du CIVJ.

Vous pouvez d’ailleurs vérifier le classement de vos propres parcelles. A titre personnel, j’ai réalisé cette vérification. Je dois me rendre à l’évidence : au moins dans mon cas, elle fait apparaître de nombreuses erreurs.

Finalement, nul doute que les propriétaires fonciers se baseront sur cette liste pour augmenter le prix des terrains agricoles et peut-être même des loyers.

Collègues du CIVJ, nous, CR39, ne vous remercions pas pour ce manque de solidarité et nous regrettons que vous préfériez faire cavalier seul plutôt que de vous appuyer sur l’expertise des acteurs du monde agricole.

Emmanuel Rizzi
Président de la Coordination Rurale du Jura