L'info régionale

Réseaux sociaux

Attention : recrudescence de vols de carburant dans les exploitations !

Attention : recrudescence de vols de carburant dans les exploitations !

La gendarmerie d’Ille-et-Vilaine alerte sur les risques de vol de carburants dans les exploitations.

Les voleurs d’essence sont de plus en plus nombreux à passer à l’acte ces dernières semaines dans notre département.

Voici quelques conseils pour vous prémunir des risques :

  • choisir un lieu de stationnement adapté : box, garage fermé, ou à vous garer de manière à ce que la trappe à essence ne soit pas accessible. En cas d’impossibilité, garez vos véhicule sur un emplacement éclairé et non isolé et verrouillez l’accès au réservoir.
  • Sécuriser la trappe à carburant :
    • S’il n’en est pas doté, équipez votre véhicule d’un bouchon fermant à clé et/ou d’un système antivol de carburant.
    • Vous pouvez également installer une crépine anti-siphonnage sur votre véhicule.
    • Réfléchir à un équipement de surveillance et détection de niveau de carburant à distance, notamment pour les cuves (enterrées ou non).
    • Couper l’alimentation électrique des pompes.

 

Je suis victime d’un vol d’essence, que faire ?

  • Ne touchez à rien afin de préserver les traces et indices éventuels
  • Prévenez immédiatement la gendarmerie en composant le 17

 

Qu’est-ce que le dispositif OTEC ?

La gendarmerie d’Ille-et-Vilaine met en place un dispositif visant à améliorer les surveillances quotidiennes, nommée Opération Tranquillité Entreprises Commerces Agriculteurs (OTECA 35).

Cette opération consiste pour les entreprises, quelle que soient leur taille et leur nature, à faire connaître aux services de gendarmerie, leurs dates de fermeture (estivale ou congés de fin d’année notamment, quelle que soit leur durée), afin de pouvoir bénéficier d’une surveillance particulière et accrue, durant ces périodes de vulnérabilité.

Comment en bénéficier ?

Pour bénéficier de cette opération gratuite visant clairement à contenir la délinquance d’appropriation sur le département, une fiche de renseignements est à déposer à la gendarmerie, selon le lieu d’implantation de votre entreprise.
Un auto-diagnostic peut être réalisé afin d’évaluer votre niveau de sûreté.

Les actions de surveillance et d’enquête de la gendarmerie ne suffisent pas. Chaque agriculteur doit être conscient des risques qui pèsent sur son outil de travail et véritablement se prémunir contre le risque malveillant.