L'info régionale

Réseaux sociaux

Assemblée Générale de la CR86 à Gizay

CR86

Assemblée Générale de la CR86 à Gizay

La Coordination Rurale de la Vienne a tenu son Assemblée Générale annuelle le 16 mai dernier à Gizay. Les agriculteurs du département sont venus rencontrer leurs élus CR86 pour l’occasion, et échanger sur l’actualité agricole et syndicale.

Après la lecture des différents rapports (moral, d’activité et financier), le bureau a pu faire part de la démission de Philippe Tabarin de son poste de Président et d’administrateur de la CR86, en raison de son élection à la Présidence de la Chambre d’agriculture de la Vienne.

Du changement au Conseil d’administration !

Deux figures historiques de la CR86 ont également décidé de laisser la place aux jeunes : Dominique Pipet et Jean-René Gouron ne seront plus administrateurs du syndicat. Toute l’équipe a pu les remercier pour les nombreuses années au service des agriculteurs, même si leur fibre syndicale ne les quittera pas !

En revanche, cinq nouvelles têtes sont entrées au Conseil d’administration : Eliane Geffroy, James Giraud, Véronique Guérin, Guillaume Poinot et Karyn Thiaudière. La CR86 se renouvelle, prête à poursuivre le travail effectué depuis des années par l’ancienne équipe : les membres du Conseil d’administration ainsi renouvelé assurent qu’ils mettront tout en œuvre pour ne pas décevoir ceux qui les ont soutenu aux dernières élections Chambre. Pour rappel, 36 cotisations à la CR86 pour une victoire à la Chambre d’agriculture !

L’élection du bureau aura lieu le 4 juin prochain, pour donner un(e) nouveau(elle) Président(e) à la Coordination Rurale de la Vienne.

Les EGA : encore du travail…

Après le buffet servi aux participants et qui a permis la poursuite de nombreux échanges, Véronique Le Floc’h, Secrétaire générale de la CR, spécialement venue pour l’occasion, a pu exposer ses remarques sur les États Généraux de l’Alimentation, ce qu’ils ont pu apporter aux agriculteurs, mais surtout aux transformateurs et à la grande distribution ! Il reste un long chemin à parcourir avant que les paysans ne puissent vivre dignement de leurs productions.