L'info régionale

Réseaux sociaux

Ambition bio 2022 : le regard de la Section bio sur l’évolution du projet

BIO

Ambition bio 2022 : le regard de la Section bio sur l’évolution du projet

Le comité de pilotage du programme Ambition bio 2022 a eu lieu le 2 février 2021. Dans les grandes lignes, la réunion s’est déroulée autour de trois axes principaux:

La progression de l’agriculture bio
◦ Progression de la surface agricole biologique en 2020 pour atteindre 8,5 % ;
◦ Amélioration de la part du bio dans la restauration hors domicile ;
◦ Vigilance sur la part toujours très importante de commercialisation du bio en grande distribution qui, pour conforter sa part de marché, se tourne vers le rachat de transformateurs spécialisés en bio.

De façon générale, le comité se félicite de constater une évolution toujours positive de l’agriculture bio. Il reste cependant très attentif aux ventes effectuées en grande surface, car le projet Ambition bio 2022, souhaite avant tout pouvoir s’appuyer sur des projets territoriaux.

Structurer et soutenir les filières
◦ Structuration des filières : mobilisation des acteurs des territoires pour identifier les priorités de production et favoriser la structuration de projets de filières.
◦ Soutien des filières : présence d’un réseau de conseillers sur l’ensemble du territoire, groupes de travail et partage d’informations.

Concernant le développement des filières, le comité invite les agriculteurs bio à s’appuyer sur la FNAB, l’Agence Bio ou encore l’APCA à l’échelle nationale, et de façon plus concrète à se rapprocher des collectivités initiatrices de PAT, de communautés de communes ou d’autres administrations, à l’échelle régionale ou départementale pour renforcer les projets.

La réglementation et la formation à l’agriculture biologique
◦ Meilleure reconnaissance de l’agriculture biologique française par le maintien du logo AB français (cette possibilité sera soumise a l’étude et suivie par la Direction générale de la performance économique et environnementale des entreprises DGPE). La section Bio a rappelé qu’elle soutenait ce projet ;
◦ Volonté d’augmentation et d’amélioration des formations pour les agriculteurs en activité et les agriculteurs en devenir ;
◦ Amélioration de la communication et l’information sur les conditions d’accès/d’obtention des aides à l’agriculture bio (nouvelle PAC) ;
◦ Contrôle et réglementation de l’enregistrement de semences anciennes. La section Bio émet des réserves quant à la gestion de ces enregistrements établis à partir des réseaux de sélection des semences existants.

Le comité s’est clôturé sur un rappel de la place de l’agriculture biologique dans le paysage agricole français, ainsi que sur l’existence des structures d’encadrement comme la FNAB et l’ITAB créées par la FESA (Fédération Européenne et Syndicat d’Agrobiologistes).

Pour plus de détails et de chiffres sur ce comité, vous pouvez consulter la présentation officielle du 2 février en cliquant ici.