L'info régionale

Réseaux sociaux

Alimentation animale

Alimentation animale

Alimentation animale

La CR préconise deux solutions majeures : d’une part l’autorisation de vente directe des céréales entre un producteur et un éleveur, d’autre part la fabrication d’aliments à la ferme.

Cette mesure aurait de très nombreux effets bénéfiques : réduction du nombre d’intermédiaires, réduction des coûts pour les agriculteurs, réduction de l’empreinte écologique, développement du lien social, redéfinition de l’économie rurale…

La CR entend aussi lutter par ce biais contre la très forte dépendance des importations pour nourrir ses animaux d’élevage. Les 3/4 des protéines végétales à cet effet sont importés, donc exposées à la volatilité excessivement importante des marchés mondiaux, et viennent principalement des États-Unis ou d’Amérique latine, grandes zones productrices d’OGM.

Les agriculteurs de la CR souhaitent garantir un approvisionnement sans OGM pour nos animaux tant que les doutes ne sont pas levés sur l’innocuité de ces produits.

Par ailleurs, les accords conclus par l’UE avec l’OMC dans les années 90 (Uruguay Round) limitent nos surfaces en oléo-protéagineux et nous imposent des importations de produits de substitution de céréales sans droits de douane.

La CR bataille pour que l’assolement européen retrouve sa richesse agronomique et la diversité de ses paysages agricoles, et cesse le développement excessif des élevages hors-sol à proximité des ports (qui recevaient les cargaisons de PSC), au détriment des élevages de ruminants, rendus alors moins compétitifs.