L'info régionale

Réseaux sociaux

Alerte sur le budget de la Chambre d’agriculture de région d’Ile-de-France

argent

Alerte sur le budget de la Chambre d’agriculture de région d’Ile-de-France

Jeudi 06 juin dernier se tenait une session de la Chambre d’agriculture de région d’Ile-de-France à Paris. Parmi les différents sujets abordés, ceux du compte financier 2018 (disponible en cliquant ici) et du budget initial 2019 (disponible en cliquant ici) ont particulièrement attiré l’attention des élus de la Coordination Rurale.

Si l’on regarde le compte financier de l’année 2018, le solde de fonctionnement est négatif de -258 697€ et celui concernant les équipements est également négatif de -2 624 980€. Ce bilan chiffré de l’année 2018 semble relativement conséquent et inquiétant.

De plus, le budget initial 2019 prévoit suite à la décision modificative n°1 une décomposition comme suit :

  • Fonctionnement : 14 299 314€ de recettes – 14 453 762€ de dépenses = -154 448€ de solde prévisionnel
  • Investissement : 1 277 900€ de recettes – 3 088 950€ de dépenses = -1 811 050€ de solde prévisionnel

 

Au vu de ces chiffres, il semblerait que l’histoire soit partie pour se répéter en 2019 avec un solde qui reste dans la tendance négative de l’année précédente.

« Ce qui m’inquiète, c’est que nous avons une Chambre qui vit au-dessus de ses moyens. C’est un outil qui est censé être au service des agriculteurs mais d’après le budget proposé ce sont les recettes des prestations et des subventions qui vont augmenter d’environ 1 million d’euros chacune pour compenser les dépenses de personnel et de fonctionnement qui sont prévues avec une hausse du même ordre de grandeur. Autrement dit, on compte sur les agriculteurs pour financer les moyens humains de formations et de conseils afin de combler le déficit budgétaire. Je voudrais mettre en garde mes collègues : mettez de l’argent de côté car la Chambre risque d’en avoir besoin ! Plus sérieusement, il va falloir adapter la gestion aux moyens disponibles sinon le bon fonctionnement de la Chambre risque d’être compromis. », réagit Alain Sambourg, élu représentant la CR à la Chambre.