L'info régionale

Réseaux sociaux

Aides Gel 2021 : « les critères d’attribution ne doivent pas devenir des critères d’exclusion »

Aides Gel 2021 : « les critères d’attribution ne doivent pas devenir des critères d’exclusion »

Ce lundi 10 janvier, François WALRAET (Président de la CR AURA), Joris MIACHON (responsable de la section Jeunes) et Jérémy BECHET-BARBAT (administrateur de la CR des Savoie et apiculteur professionnel en Haute-Savoie) ont adressé un courrier à M. Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne Rhône-Alpes, pour lui demander un assouplissement des critères d’attribution de l’aide d’urgence mise en place pour venir en aide aux apiculteurs.

En introduction de ce courrier, la Coordination Rurale Auvergne Rhône-Alpes a tout d’abord salué l’aide d’urgence « aléas climatiques » débloquée par la Région Auvergne Rhône-Alpes pour venir en aide aux apiculteurs ayant subi des surcoûts liés au nourrissement de leur cheptel lors de la saison apicole 2021.

En revanche, les responsables du syndicat ne comprennent pas pourquoi le montant de l’aide ne serait porté à cinq euros que pour les exploitants installés depuis moins de cinq ans avec une DJA (Dotation Jeunes Agriculteurs). En effet, pour Jérémy BECHET-BARBAT, « cette mention exclut un grand nombre de producteurs régionaux ayant fait librement le choix d’une installation non-aidée, alors même qu’ils ont pu perdre la quasi-totalité de leur production et se retrouver de fait dans une situation de détresse économique sans précédent.« 

En tant que responsable de la section Jeunes, Joris MIACHON a profité de l’occasion pour rappeler la position de la CR à ce sujet : « à la Coordination Rurale, nous nous opposons fermement à toutes discriminations entre les installations aidées et celles qui ne le sont pas. C’est pourquoi, nous demandons à M. WAUQUIEZ à ce que ce critère d’attribution soit revu rapidement pour ne pas devenir un critère d’exclusion. » François WALRAET conclut en précisant que « cette requête concerne autant ce dispositif que l’ensemble de ceux qui pourront être mis en place dans les années à venir.«