L'info régionale

Réseaux sociaux

Affaire de Ladignac : et un, et deux et quatre de plus ! La défense des paysans n’est pas un crime !

Affaire de Ladignac : et un, et deux et quatre de plus ! La défense des paysans n’est pas un crime !

3 mai 2022 : quatre élus de la CR87 sont convoqués devant le délégué du Procureur à la Cité judiciaire de Limoges. Pourquoi ? Pour avoir défendu, en février 2021, des paysans victimes des erreurs et du zèle des services de l’État.

Soixante-dix paysans s’étaient réunis pour défendre les intérêts d’un collègue dans l’affaire de tuberculose de Ladignac-le-Long. Affaire qui a eu pour effet de dévoiler au grand jour les manquements de la DDETSPP et de la CDAAS pour gérer la tuberculose en Haute-Vienne, terre d’éleveurs et d’élevage.

Acharnement, harcèlement, fausses accusations, l’ex DDCSPP traite les paysans avec dédain et un criant manque d’empathie ! Une honte ! Tout ça pour préserver la place de certains et le pouvoir d’achat pour d’autres. Le tout sous la couvert de l’ancien Préfet !

Après des interrogatoires interminables d’adhérents et d’élus de la CR87 menés par la section de recherche de la gendarmerie, aujourd’hui, ce sont des convocations au tribunal judiciaire de Limoges pour des rappels à la loi et travaux d’intérêt général pour des motifs non-recevables que les quatre élus ont rejeté car, infondés et mensongers.
Et si nous devons aller en correctionnelle : nous ne reculerons pas, pour que la vérité puisse enfin éclater en plein jour ! À la CR87, nous acceptons les condamnations lorsqu’elles sont légitimes, certainement pas lorsqu’ elles sont infondées, calomnieuses et montées de toutes pièces.

Quoi qu’il nous en coûte, à la CR87, nous continuerons notre combat pour la défense des paysans. Pour que, vous tous, les paysans de la Haute-Vienne, soyez respectés et traités avec justice car vous le valez bien !

Pierrick Gouteron

Président de la CR87