L'info régionale

Réseaux sociaux

À combien le lait serait-il vendu s’il avait suivi l’inflation du prix du timbre ?

À combien le lait serait-il vendu s’il avait suivi l’inflation du prix du timbre ?

Au 1er janvier 2021, le prix du timbre (lettre prioritaire) pour les particuliers a encore augmenté pour atteindre 1,28 euros : il a donc subi une inflation de plus de 10 % par rapport à 2020. En 2001, année de transition du Franc à l’Euro, son prix était de 0,46€, il a donc augmenté de de 204 % en l’espace de 20 ans. En comparaison, les prix payés pour nos productions agricoles ne permettent pas de couvrir l’ensemble des coûts de production et de dignement rémunérer les agriculteurs. Si l’on compare l’évolution du prix du timbre aux différentes productions agricoles depuis 2001, année de passage à l’euro, quels seraient les prix payés aux agriculteurs aujourd’hui ?

Le lait serait payé 939,4 €/1000L…

En 2001, le prix de base du lait était en moyenne à 309 €/1000L sur le territoire métropolitain (source INSEE). En appliquant l’inflation de 204 % appliquée sur le prix du timbre, le prix de base du lait serait de 939,4 €/1000L ! Les éleveurs n’attendent bien évidemment pas un prix pareil pour leur production mais simplement un prix qui leur permet de couvrir leurs coûts et de s’assurer un revenu digne. Pour la Coordination Rurale, ce prix se trouve à 450€/1000L. Or, d’après les derniers chiffres de FranceAgrimer, le prix de base moyen du lait en 2020 était d’environ 347,5 €/1000L, un montant insuffisant pour couvrir les coûts de production estimés à 422€/1000L en moyenne sur cinq ans, indicateur validé par l’interprofession au sortir des EGA.
En parallèle, les prix payés par les consommateurs ont augmenté de manière plus importante que ceux payés aux producteurs. D’après le rapport de l’Organisme de Formation des Prix et des Marges au Parlement (OFPM), le prix du lait 1/2 écrémé UHT en supermarché a augmenté de 35,6% entre 2001 et 2018, quand la part payée aux producteurs a chuté de 12 % !

La viande de bœuf serait payée 9,12 €/kg

La viande de vache R3 était en moyenne en 2001 payée 3,00€/kg (source meat market observatory). Elle était payée à environ 3,91€/kg en 2019, mais devrait être à 9,12 €/kg si l’inflation de 204 % qu’ont subie les timbres était appliquée.

Une comparaison pas si hasardeuse

Même si l’argument mis en avant par La Poste pour justifier l’augmentation des timbres postaux chaque année est la chute des volumes distribués (recul effectif de 7,3 % en 2018), les prix payés aux agriculteurs devraient au moins suivre l’inflation qui s’applique à leurs charges ! L’indice des prix d’achat des moyens de production agricole (Ipampa mis à jour par l’Idele) permet de connaître la variation des charges dans les différentes productions agricoles. Ainsi, d’après l’Ipampa lait de vache, l’indice se trouvait à 76,8 en janvier 2005 contre 105,6 en novembre 2020 (indice base 100 – année 2015) soit une inflation de 37,5 % des coûts de production. En prenant en compte cette inflation, le prix du lait devrait se trouver a minima à 477,81 €/1000L en 2020.