L'info régionale

Réseaux sociaux

732 suicides par an en agriculture ?

732 suicides par an en agriculture ?

Nous le voyons tous autour de nous, les suicides en agriculture se multiplient… La détresse du monde agricole est un fait qui est pourtant difficile à quantifier officiellement. Or, depuis quelques mois, le chiffre de 732 suicides en 2016 est avancé dans la presse.

Si ce chiffre est exact, ce serait un terrible bilan. C’est pourquoi, il nous paraissait important d’en vérifier l’exactitude auprès des autorités concernées et cela n’a pas été facile.
En effet, le Dr Imane Khireddine-Medouni, médecin épidémiologiste de Santé publique France (autrefois Institut de veille sanitaire) en charge de ce dossier, nous a indiqué que ce chiffre ne provenait pas de leur organisme et qu’il ne pouvait pas non plus être produit par la MSA qui n’a aucun moyen de connaître le nombre de suicides. Bien qu’elle connaisse le nombre de décès, les causes ne lui sont pas communiquées (sauf dans le cas des accidents du travail).

Attention, il ne s’agit pas de dire que ce chiffre est improbable, nous devons d’ailleurs très certainement nous en approcher au regard de la gravité de la crise. Cependant, il n’a pas de base statistique officielle.

Il y a quelques années, un excès de risque de décès par suicide avait déjà été observé chez les agriculteurs dans plusieurs études françaises et internationales. D’ailleurs, en juin 2010, dans une lettre ouverte adressée au président de la MSA, la Coordination Rurale attirait l’attention des pouvoirs publics et de la société sur la situation très préoccupante des suicides à répétition chez les agriculteurs.
Dans ce contexte, l’organisme Santé publique France et la Caisse centrale de la mutualité sociale agricole (CCMSA) s’étaient associés afin de produire des indicateurs réguliers de mortalité par suicide dans la population des agriculteurs.

La dernière étude, publiée en octobre 2013, portait sur les années 2010 et 2011 en France métropolitaine.*
La population étudiée comprenait tous les chefs d’exploitation et leurs conjoints collaborateurs présents au 1er janvier d’au moins l’une des deux années étudiées.
La population étudiée a été sélectionnée de la manière suivante : les individus ont été identifiés à partir des bases de la Caisse centrale de la mutualité sociale agricole (CCMSA) et les données sociodémographiques et professionnelles des agriculteurs exploitants, issues des bases de la CCMSA, ont été appariées aux causes médicales de décès du Centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès (CépiDc**) de l’Inserm. Et pour cause, les certificats reçus par cet organisme – qui se charge de centraliser l’ensemble des certificats médicaux des décès survenus sur le territoire – sont totalement anonymes.

À l’heure actuelle, les données des causes médicales de décès ne sont pas encore disponibles pour l’année 2016. Le seul chiffre officiel est celui de 253 décès par suicide chez les hommes et 43 chez les femmes pour la période 2010-2011.
Trop ancien, ce chiffre officiel ne permet pas de traduire ni de rendre compte de l’aggravation de la crise agricole et de ses conséquences dramatiques. Mais c’est actuellement la seule statistique officielle sur laquelle s’appuyer.


*Khireddine-Medouni I, Breuillard É, Bossard C. Surveillance de la mortalité par suicide des agriculteurs exploitants. Situation 2010-2011 et évolution 2007-2011. Saint-Maurice : Santé publique France ; 2016. 29 p.

**Le CépiDc code les causes médicales de décès selon les règles de la classification internationale des maladies de l’OMS. Cette procédure garantit la comparabilité internationale des pratiques de codification.