L'info régionale

Réseaux sociaux

6e PAR nitrates Aura : rechercher une forme « d’intelligence collective »

6e PAR nitrates Aura : rechercher une forme « d’intelligence collective »

Le vendredi 22 juin 2018, une ultime réunion d’échanges et de concertation a eu lieu en vue d’élaborer le 6ème Programme d’Actions Régional nitrates (PAR) Auvergne-Rhône-Alpes. La Coordination Rurale a participé aux débats qui ont animé cette rencontre.

Dans le cadre de l’élaboration du 6ème Programme d’Actions Régional nitrates (PAR) de la région Auvergne-Rhône-Alpes, le groupe régional de concertation, co-présidé par la DREAL et la DRAAF, s’est réuni trois fois et a contribué à l’écriture du projet d’arrêté préfectoral du PAR. La CR a participé à ces réunions afin d’exprimer ses positions : les nitrates ne sont pas responsables de l’eutrophisation et ne sont pas nocifs pour la santé. Malgré nos efforts, ces positions soutenues par de nombreux scientifiques français n’ont pas été entendues.

Dans la construction de ce projet, l’approche par filières a été privilégiée par rapport à l’approche territoriale car, d’après les membres du Comité technique, celle-ci donnerait lieu à l’élaboration d’un plan décousu et à un zonage « en peau de léopard ». Pour autant, afin d’atteindre une certaine harmonisation entre les directives qui existaient à l’échelle des deux anciennes régions Auvergne et Rhône-Alpes, les techniciens considèrent qu’il sera essentiel de prendre en considération la diversité des terroirs qui jalonnent l’ensemble du territoire auverhonalpin.

L’arrêté préfectoral sera appliqué au 1er septembre 2018. La volonté de groupe de travail est de pouvoir faire en sorte que les représentants de l’État travaillent en bonne intelligence avec l’ensemble de la profession agricole. Pour cela, il est envisagé :

  • La rédaction d’un guide de bonnes pratiques agricoles.
  • Des échanges de pratiques et des sessions de formation pour les contrôleurs.
  • La mise en place de méthodes de calcul actualisées et harmonisées à l’échelle de la région AURA.
  • Une souplesse au niveau des premiers contrôles qui auront vocation à être avant tout pédagogiques. L’objectif ne sera pas de sanctionner.

 

Prévu pour une période de quatre ans, une évaluation du PAR sera proposé chaque année mais il n’y aura pas de révision officielle avant 2022.